This Is Not A Love Story (Me And Earl And The Dying Girl) : Critique

208022

Ça sort le 18 novembre en France et c’est vraiment super sympa. Le titre français est long (comme le titre original) mais que ça ne vous arrête pas !

SYNOPSIS

“Greg est un lycéen introverti, adepte de l’auto-dérision, qui compte bien finir son année de Terminale le plus discrètement possible.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Alfonso Gomez-Rejon
Scénario : Jesse Andrews
Basé sur Me And Earl And The Dying Girl (Journal d’un Loser) de Jesse Andrews
Photographie : Chung-hoon Chung
Casting : Thomas Mann, Olivia Cooke, RJ Cyler, Jon Bernthal, Connie Britton, Nick Offerman

Sortie française le 18 Novembre 2015

CRITIQUE

Auréolé au dernier festival de Sundance, retitré à l’occasion de sa sortie française “This Is Not A Love Story” (ce qui au premier abord nous paraissait une mauvaise idée et qui s’avère plutôt être un assez bon choix), le réalisateur des séries Glee ou American Horror Story s’attelle à peindre une histoire sur trois ados en quête de soi pour son deuxième long métrage.

Et This Is Not A Love Story est une réussite ! Tout ce qu’on attendait d’un film “indépendant” US comme celui-ci. Une histoire attachante, des personnages excentriques et une mise en scène appliquée. Tout pour nous plaire pour faire simple.

348363

Le film suit ainsi le quotidien de Greg, jeune adolescent mal dans sa peau, qui ne sait pas vraiment où se placer, avant sa rencontre avec Rachel, qui vient d’être diagnostiquée d’un cancer. A partir de cette rencontre forcée va naître un début d’amitié qui permettra au jeune homme de s’ouvrir aux autres.

Car oui, Greg est quelqu’un de particulier. Il considère qu’il n’a pas d’amis et se noie dans la conception de ses courts métrages excentriques, pastiches de grands films comme L’Orange Mécanique, Citizen Kane, etc. Des parodies qui nous rappellent cette esprit Gondry de Be Kind Rewind où débrouillardise et bouts de ficelles suffisent à créer des objets atypiques et drôles !

De cette rencontre va naître une très forte amitié entre les deux personnages. Une amitié à laquelle se joint Earl, le “collègue” de Greg qui est malheureusement pas assez mis en avant et qui sert de tampon / ressort narratif pour l’histoire. Alors qu’on pourrait croire que l’histoire va doucement lorgner vers l’amour coulant à la Nos Etoiles Contraires, le film continue à montrer que l’amour est là, mais pas l’amour qu’on attend.

030997

Oui, This Is Not A Love Story est une histoire d’amour (pléonasme), mais une histoire d’amour sur l’amitié entre deux personnes qui au plus bas, vont réussir à se tirer vers le haut. Rachel aidera Greg à surmonter ses problèmes de relation avec sa famille et son entourage tandis que Greg aidera Rachel à surmonter ce fâcheux évènement.

Le film ne lorgne jamais dans le pathos, n’essaie pas de nous faire pleurer et parvient à naviguer dans une jolie ambiance grâce à la Photographie de Chung-hoon Chung (qui a l’habitude de travailler sur des films bien plus sombres comme Old Boy ou Stocker) qui est radieuse et colorée et une très bonne touche d’humour distillée partout dans le récit (même dans les moments les plus sombres).

348363

Mais le film possède aussi un réel univers esthétique intéressant puisqu’entre la famille déjantée de Greg, ses courts métrages, la passion de Rachel, son professeur d’histoire, les lieux et les angles choisis, il y a des choses vraiment intéressantes et qui rendent très bien à l’écran (on est pas assez experts pour vous dire quoi exactement donc on reste vague, pas mal hein ?)

Bref, This is not a Love Story nous a beaucoup touché. Un film généreux en émotion, du rire aux larmes (oui, désolé, on a un peu menti, c’est possible que vous pleuriez), des personnages attachants, une très bonne mise en scène. Un cocktail excellent pour fin novembre.

Liste des cinémas diffusant le film en France :

PARIS : PUBLICIS
LILLE : MAJESTIC
STRASBOURG : ST EX
NANCY : ST SEBASTIEN
NANTES : KATORZA
ANGERS : 400 COUPS
LYON : COMEDIA
TOULOUSE : UTOPIA
BORDEAUX : UTOPIA
AIX EN PROVENCE : MAZARIN
MONTPELLIER : CAPITOLE

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire