Spellbound : Critique

FO02.SPELLBOUND-Affiche

Spell bound est la seconde comédie romantique coréenne que nous avons découverte à l’occasion du FFCP.

SYNOPSIS

“Jo-Goo, magicien de rue, aperçoit un jour dans la foule une spectatrice d’aspect plutôt fantomatique qui lui donne l’idée du siècle : un spectacle de magie d’horreur. Il lui offre de jouer un rôle dans ce show qui devient rapidement un grand succès.”
(Source : FFCP)

LE FILM

Réalisation : HWANG In-ho
Scénario : HWANG In-ho
Casting : Son Ye Jin, Lee Min Ki

CRITIQUE

L’histoire de romance avec la petite touche d’horreur avait l’air bien sympa et nous promettait de passer un bon moment.

Finalement nous avons été un peu déçus du résultat. Le film n’est pas mauvais en soi, mais il n’a rien d’exceptionnel et alors qu’il y a matière de faire une film drôle avec des jump scare et des situations assez improbables, l’histoire d’amour prend largement le dessus et le film tourne un peu trop à l’eau de rose.

chilling_romance_780401

Le début du film est plutôt sympa, on y découvre nos deux personnages principaux Jo-Goo et Yeo-ri. Le fait qu’un magicien fasse tourner son spectacle autour des fantômes, alors que son actrice voit pour le coup, elle, réellement des fantômes est une bonne idée, mais on s’attendait pour le coup à de vraies situations comiques vis-à-vis de cela. Et on y a le droit ! Mais pas suffisamment …

Les deux personnages ne semblent avoir rien en commun. Jo-Goo est un peu le mec populaire tandis que Yeo-ri est une forte tête froide envers son entourage, ou c’est ce que nous laisse croire le début du film.
Plus le film avance, plus on dérive de cette image donnée au début. On se retrouve devant deux personnages assez banales au niveau de leurs caractères et on finit par se retrouver davantage dans un film romantique que dans une comédie romantique.

photo204814

La première partie du film où le genre de l’horreur est bien plus présent nous a pour le coup bien plu. HWANG In-ho joue avec les codes du genre et réussit à nous donner à plusieurs reprises des petits frissons dans le dos. C’est bien dommage que le genre de l’horreur disparaît plus le film avance car c’est réellement ce qui pouvait faire le plus.

Cela reste un film sympa à regarder quand on aime les histoires d’amours à l’eau de rose, mais on aurait aimé avoir plus de situations comiques qui avaient lieux d’être, plutôt qu’un retour sur l’histoire de Yeo-ri.

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire