Macbeth : Notre critique

MV5BNjM3OTAxMzc0NF5BMl5BanBnXkFtZTgwMjA5MTQ2NTE@._V1__SX640_SY720_

SYNOPSIS

“Macbeth est fondamentalement l’histoire d’un homme abîmé par la guerre qui tente de reconstruire sa relation avec son épouse bien-aimée, tous deux aux prises avec les forces de l’ambition et du désir.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Justin Kurzel
Scénario : Jacob Koskoff, Michael Lesslie, Todd Louiso
D’après la pièce de William Shakespeare
Directeur de la Photographie : Adam Arkapaw
Musique : Jed Kurzel
Casting : Michael Fassbender, Marion Cotillard, David Thewlis, Jack Reynor, Sean Harris

Sortie française : 4 novembre 2015

CRITIQUE

Alors que le réalisateur Justin Kurzel va bientôt commencer son 1er long-métrage Hollywoodien en adaptant la franchise “Assasin’s Creed” à l’écran, son 2ème film “MacBeth” a été montré en sélection officielle à Cannes en 2015. Le résultat ?

Le récit commence sur une bataille où MacBeth se montre comme victorieux. Une mise en scène sublime où se côtoient scènes personnelles et générales avec énormément de ralentis et une musique assourdissante et rythmée qui donne une réelle identité au récit en quelques minutes.

MV5BMTgxMDE2ODU0NV5BMl5BanBnXkFtZTgwMTgwODc2NTE@._V1__SX640_SY720_

S’il a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à la relecture de l’oeuvre de Shakespeare, c’est la beauté visuelle du film. Justin Kurzel fait le choix de créer un récit très lent avec des plans larges de magnifiques paysages, des close-up sur des éléments, des ralentis sur des scènes cruciales et une photographie qui sature l’écran d’un orange/rouge diabolique et apocalyptique.

Rien à redire au niveau de la mise en scène du film. Et il en est de même pour l’interprétation des acteurs. Michael Fassbender est éblouissant dans un rôle qui demande beaucoup : entre tirades interminables et excès de colère, il montre ici un caractère très riche se transformant petit à petit, dévoilant sa part d’ombre, son souhait de vouloir être le Roi, etc. Marion Cotillard est elle aussi très en forme en présentant une Lady MacBeth sûre d’elle qui se fait détruire au fur et à mesure par ses actions et celles de son mari. Rien à redire aux niveaux des rôles secondaires qui sont excellents.

Impossible de ne pas parler de MacBeth sans parler des dialogues. Malheureusement, je trouve souvent que les traductions françaises n’arrivent pas à mettre en valeur la beauté du langage. Mais pour les anglophones, ça sera un plaisir de pouvoir apprécier le langage complexe et subtil de MacBeth.

Malgré toutes ces qualités, on ne peut pas dire que MacBeth soit extrêmement passionnant. Soit, c’est une adaptation de Shakespeare, mais il faut avouer que je me suis quand même beaucoup ennuyé devant le film sûrement à cause de son rythme assez lent qui ne plaira pas à certains (à l’instar de Much Ado About Nothing). Mais rien de catastrophique, le film a été conçu pour être un voyage lent et sublime.

MacBeth ennuiera sûrement beaucoup de personnes (et sera difficile à vendre lors de sa sortie en novembre), mais le film possède des qualités indéniables : des paysages à couper le souffle, une mise en scène sublime, des acteurs performants et des dialogues sublimes.

BANDE-ANNONCE

Pas de bande-annonce encore disponible, seulement ces deux extraits :

https://www.youtube.com/playlist?list=PL4o2Wejm4mujj4jq9XKZnGSj3wsfjTZJe

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire