Assassination : Critique

406x600_27

Découvert à l’occasion de la dixième édition du Festival du Film Coréen à Paris, la critique du drame historique qui a connu un énorme succès dans son pays lors de sa sortie.

SYNOPSIS

“En 1933, la Corée vit sous l’occupation japonaise. Le gouvernement provisoire coréen demande à Yeom, personnalité de la résistance, de recruter trois mercenaires qui auront pour objectif d’éliminer deux figures importantes de l’Occupation. “
(Source : FFCP)

LE FILM

Réalisateur : Choi Dong-hoon
Scénario : Choi Dong-hoon et Lee Ki-cheol
Direction Artistique : Ryu Seong-hee
Casting : Jun Ji-hyun, Lee Jung-jae, Ha Jung-woo, Oh Dal-su, Cho Jin-woong

Sortie française inconnue

CRITIQUE

Après avoir découvert l’année dernière la fresque historique auréolée d’un énorme succès Roaring Currents, la Corée du Sud nous propose sur un plateau d’argent son nouveau succès au box-office avec plus de 13 millions de spectateurs sur une histoire d’espionnage et d’assassinats entre Séoul et Shanghai dans les années 1930.

Assassination_Press Still_01

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Assassination est un drame historique coréen très efficace et qui délivre tout ce qu’il faut : de l’action, de l’humour, du drame sur fond historique et une production de qualité.

Après une introduction assez fouillie et mal expliquée, le film commence à prendre forme lorsque nos trois héros, notre compagnie de compagnons de fortune est introduite ainsi que leur mission. Chose assez rare pour être notée, la personne dirigeant cette expédition militaire et secrète est une femme et l’explication de son leadership est très bien trouvée par les scénaristes puisque très drôle (les hommes ont peur d’elle).

Assassination_Press Still_02

Alors que le récit commence en abordant le problème d’un point de vue générale sur la situation de la Corée dans cette période trouble, le film se transforme tout doucement en drame intimiste sur l’histoire d’une femme et de ses relations familiales. Les deux parties sont très naturelles et ne se bousculent jamais.

Qui dit drame historique dit décors et costumes. Et là encore, Assassination fait fort puisqu’avec un budget de 18 millions de dollars, l’argent se voit sur l’écran. Les décors construits sont énormes et fourmillent de petits détails de l’époque. C’est un plaisir pour les yeux de voir évoluer nos protagonistes dans le Shanghai ou le Séoul d’antan.

Assassination_Press Still_05_10

Le scénario est très bien construit puisqu’il est rempli de rebondissements en tout genre (ce n’est pas une histoire d’espion pour rien) entre trahisons et découvertes, les personnages sont malmenés, mais le bien gagne toujours ! Et il gagne en se battant ! Assassination livre ici plusieurs séquences dans la veine d’un film de gangsters de très bonne qualité ! Mention spéciale pour la séquence où un mariage tourne en massacre !

En regardant Assassination, vous êtes sûrs d’en avoir pour votre argent. Une production de très bonne qualité, une intrigue bien ficelée avec des personnages attachants et drôles et des scènes d’action très réussies et divertissantes !

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire