Le Labyrinthe : La Terre Brûlée – Critique

085787

A l’aube de sa sortie le 7 octobre 2015, découvrez notre critique de la suite de « Le Labyrinthe », franchise YA avec Dylan O’Brien dans le rôle principal.

SYNOPSIS

“Dans ce second volet de la saga épique LE LABYRINTHE, Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Wes Ball
Scénario : T.S. Nowlin
D’après La Terre brûlée de James Dashner
Casting : Dylan O’Brien, Thomas Brodie-Sangster, Kaya Scodelario, Ki Hong Lee, Giancarlo Esposito

Sortie française le 7 Octobre 2015

CRITIQUE

Fort de son succès international (300 millions de dollars pour un budget de 34), la FOX a décidé de continuer sa franchise young-adult en commandant la fin de la série. On retrouve à la barre le même réalisateur et scénariste que le premier (notre critique à lire). Nous avions bien apprécié le 1er opus (plus que d’autres films YA) et nous étions curieux de découvrir ce nouveau film.

Peut-être que nos héros n’auraient finalement pas dû sortir du labyrinthe puisque même si le film reste un divertissement honorable et plutôt bien réussi dans l’ensemble, il est tout de même un poil en dessous du premier.

159227

On retrouve ainsi notre héros Thomas (Dylan O’Brien) et sa troupe d’acolytes à la recherche de jours meilleurs. Après avoir échappé aux mains de WICKED, le groupe se pensait sain et sauf. Mais comme par hasard, une conspiration va s’abattre sur eux et les mener vers d’autres contrées.

On ne va pas vous spoiler l’intrigue, mais il faut noter que Le Labyrinthe ne plonge pas dans la facilité en bousculant son intrigue assez régulièrement, amenant les protagonistes dans différents lieux à la rencontre de nouveaux personnages. Du coup, le film ne reste pas plus de 20 minutes à un endroit ce qui évite l’enlisement narratif.

Effectivement, le film bouge et nos protagonistes courent. Peut-être trop même. On aurait presque pu penser que Tom Cruise était producteur tellement nos héros cours régulièrement de manière dramatique pour échapper à un danger. Mais Wes Ball, comme dans le premier a un très bon sens de la mise en scène de l’action donc ces scènes sont très bien réalisées et rend ainsi le tout très agréable.

165008

Un budget double pour ce 2ème opus pour un résultat encore très impressionnant pour 60 millions de dollars. Les effets spéciaux sont hyper propres, les décors très réussis. Bref, l’entièreté de la production respire la qualité ce qui permet de mieux nous immerger dans ce monde post-apocalyptique.

Tout comme avec le 1er opus, Wes Ball réussi à nous effrayer quelques fois grâce à de nouvelles étranges créatures et donne envie de voir ce que le monsieur pourrait faire sur un film au traitement un peu plus mature. Mais il réussi à flirter avec la fine ligne de ce qui est montrable dans un film pour jeunes.

592956

Malheureusement, tout comme le 1er opus, La Terre Brûlée bénéficie d’un scénario qui ne nous a pas totalement convaincu au niveau de ses dialogues qui sonnent trop faux, trop propres, trop héroïques par moment. Des dialogues qui sont encore plus horribles avec des scènes qui les mettent en exergue (en mode “je prends la pose pour cette tirade héroïque”). Mais nous supposons qu’il est difficile d’y échapper avec ce type de film.

Bref, Le Labyrinthe : La Terre Brûlée est un assez bon divertissement. Rien d’extraordinaire, mais rien de catastrophique non plus. Les jeunes acteurs sont plutôt bons, la qualité de la production est top et Wes Ball sait vraiment mettre en scène l’action. On attend maintenant le volet final.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire