[JEUDI COM’] Fraude au box-office chinois ?

JEUDI_COM730x340

Le marché du cinéma chinois est en train de devenir un des marchés le plus important du monde pour les studios. De nombreux films ont réussi à récupérer pas mal d’argent dans ce pays (Pacific Rim, par exemple). Mais le dernier exemple en tête est Terminator Genisys qui depuis sa sortie a remporté plus de 100 millions de dollars dans le pays. Un score énorme en comparaison de sa faible performance aux Etats-Unis avec seulement 89 millions de dollars de recettes.

Terminator Genisys n’est pas le sujet de cet article (et là, vous devez être soulagé), mais il sert d’introduction à un problème qui devient assez problématique dans le pays : la fraude au box-office. Eh oui, il semblerait que nos amis chinois aient décidé de faire quelques tours de passe-passe et tricher un peu pour qu’un film gagne plus d’argent au box-office national.

Lors de sa sortie en Chine, on a évidemment beaucoup parlé du succès de Terminator. Mais ce dont on a oublié de vous parler, c’est que le film n’est arrivé que sur la deuxième marche du podium. En effet, la production nationale The Hundred Regiments Offensive a devancé Terminator en rapportant 39.4 millions de dollars contre 26.67 millions sur la semaine du 31 août au 6 Septembre.

p2265223029

The Hundred Regiments Offensive  est une production nationale financée par des groupes appartenant à l’Etat et parle d’une bataille décisive de la Chine Communiste contre l’Oppresseur Japonais lors de la Seconde Guerre Mondiale. Le film est sorti en salles pour le 70ème anniversaire de la commémoration de la bataille et le gouvernement chinois a ainsi expliqué que le succès du film était dû à un élan de patriotisme.

Mais deux PDG de boîtes de production ne sont pas même du même avis. Wang Zhonglei, président du studio Huayi Brothers s’est ainsi exprimé sur Weibo (la version chinoise de Twitter) : « Où est passé le box-office ? Dégagez ces mains corrompus » tandis que Yu Dong, président de Bona Film Group a lui aussi exprimé son mécontentement : « Nous ne volons jamais le box-office des autres, ne volez pas le notre« .

Mais d’où viennent ces accusations ? Un communiqué de la SARFT (State Administration of Radio, Film and TV) a fuité et révèle une directive intéressante. Les salles de cinémas sont autorisées à utiliser « tous les moyens nécessaires » pour amener un revenu fixe pour le film dans le but « d’étendre l’influence sociale » et créer « un sentiment de patriotisme national ». Afin de les motiver, le communiqué indique que les salles pourront garder 100% des revenus, contrairement au 43% qu’ils sont obligés de redistribuer au distributeur.

Il suffit de regarder les résultats par journée pour s’apercevoir que quelque chose est louche. Le vendredi 28 août, on peut remarquer que The Hundred Regiments Offensive n’avait que 10% des salles en Chine, mais elle a remporté 30% des revenus du box-office tandis que Terminator rapportait 14% des revenus sur 30% des salles. Encore plus exceptionnel, le mardi 1 Septembre, The Hundred Regiments Offensive rapportait 57% des revenus du box-office pour seulement 11% des salles ce jour là. En tout sur la semaine du 26 août au 1er Septembre, le film avait seulement 99,728 salles contre 250,435 salles pour Terminator. Soit les gens s’entassaient dans la salle pour voir le film, soit il y a bien eu fraude.

Le communiqué de la SARFT indiquait qu’il était possible de bénéficier de 100% des bénéfices jusqu’au 3 Septembre. Le 3 Septembre, c’est bien simple, le film se retrouve encore devant tout le monde avec 7 millions de dollars de revenus. Le lendemain, le film chute violemment en ne rapportant que seulement 670,000 dollars. Un manager de cinéma s’est exprimé sous anonymat au Hollywood Reporter et indique effectivement que ce communiqué a été respecté et que le gouvernement les a même appelé pour qu’ils fassent deux salles combles (sans personnes) pour le film.

Mais alors, comment se sont débrouillés les cinémas pour réussir ce tour de passe-passe. De temps en temps le plus simple reste le mieux. La méthode est assez simple. Lorsque quelqu’un veut aller voir Terminator Genisys, vous enregistrez sur vos ordinateur la séance de The Hundred Regiments Offensive  et vous repassez à l’ancienne une fois le ticket imprimé, c’est à dire que vous rayez le nom du titre pour le remplacer par le film que les gens vont vraiment voir. Rien de plus simple ! Et voilà comment on fraude au box-office. Quoi ? Vous ne me croyez pas ? Heureusement, des utilisateurs chinois ont été assez intelligents pour tout filmer et prendre des photos.

Pas besoin de comprendre le chinois pour s’apercevoir que quelque chose ne tourne pas rond. Le manager interrogé plus haut estime que Terminator Genisys aurait perdu plus de 11 millions de dollars au box-office chinois suite à cette affaire. Et l’estimation donnée est dans la fourchette basse, pour tout vous dire. Ce genre d’histoire improbable n’est pas nouvelle puisqu’en 2011, pour la sortie de Beginning of the Great Revival, un film sur la Fondation du Parti Communiste, les spectateurs s’étaient aussi retrouvés face à ces magouilles.

61e7f4aajw1evklkg3ad8j20bg0famxs

L’histoire paraît complètement folle et c’est normal puisqu’elle l’est ! Il est toujours important de noter que malgré l’ouverture à l’Occident et particulièrement dans le cinéma où les films hollywoodiens franchissent de nouveaux sommets à chaque sortie, la Chine reste tout de même un pays extrêmement bien contrôlé où une directive gouvernementale peut changer beaucoup de choses. Quoi de mieux pour finir ce Jeudi Com’ que d’apprécier la bande-annonce de ce film qui a tout raflé lors de sa sortie ?

 

Source
Source 2
Source 3
Source 4

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire