Dealer : Critique

dealer, VOD, film, français, viméo, Dan

Première réalisation de Jean-Luc Herbulot, tournée en douze jours pour un mini budget de 165 000 euros et avec une sortie en direct-to-VOD sans passer par la case salles et inspiré par la vie de son producteur/acteur, DEALER nous avait donc beaucoup intrigué.

SYNOPSIS

“DEALER raconte 24 heures dans la vie de Dan, un trafiquant de drogue à la petite semaine, qui rêve de raccrocher pour partir en Australie avec sa fille.”
(Source : Distributeur)

LE FILM

Réalisateur : Jean-Luc Herbulot
Scénario : Samy Baaroun et Jean-Luc Herbulot
Producteur : Dan Bronchinson
Musique : Reksider
Casting : Dan Bronchinson, Elsa Madeleine, Salem Kali, Bruno Henry, Hervé Babadi

Disponible sur Vimeo On Demand à partir du 1er Octobre

CRITIQUE

Film de genre français, DEALER nous propose une descente au enfer de Dan, un dealer en quête de rédemption. Une descente au enfer qui l’emmènera sur un chemin qu’il regrettera et qui lui fera perdre beaucoup. Une descente qui nous a tenu en haleine à travers sa mise en scène dépouillée de tout artifices et un Dan Bronchinson impressionnant.

dealer, VOD, film, français, viméo, Dan

Ce rôle ne pouvait probablement pas être mieux joué que par lui-même de part son vécu. Mais ce qui bluffant, c’est la présence qu’il a à l’écran. Dan devient presque intimidant et lors du Q & A à la fin du film avec Dan Bronchinson, on a presque du mal à réaliser qu’il s’agit de cette personne qui a vécu les moments montrés dans Dealer.

Les rôles secondaires sont bien moins présents que Dans dans le film, mais ils sont eux aussi très bons. Que cela soit son second Salem, sa “copine” Chris, Delo, tous dans des rôles très différents sont vraiment convaincants.

dealer, VOD, film, français, viméo, Dan

Parlons un peu de la réalisation maintenant. Au début, nous avons eu un peu de mal à accrocher et avons donc eu un peu peur de ce qu’allait rendre le film. Mais finalement le film a fini par nous entraîner.

Il y a un peu de longueur au moment des crédits. L’idée de présenter chaque personnage tour à tour avec un rythme et un style qui convient tout à fait au film est une bonne idée, malheureusement une fois les personnages présentés, les crédits continuent, mais de manière un peu trop espacés et étalés sur le film. Mis à part ça, nous avons beaucoup aimé le rythme que donne Jean-Luc Herbulot au film entre le suivi de la descente aux enfers de Dan et les coupures en gros plan répétitif. Une certaine rapidité et un sentiment de panique se font sentir. C’est entre autre grâce à cette réalisation rythmée que le film a fini par nous plaire, mais aussi grâce à un fil rouge bien tenu qui ne fait que nous surprendre. A aucun moment, on ne suspecte qui que ce soit ou on ne devine l’aboutissement que va avoir cette mauvaise aventure. Cela est aussi dû à un roulement des personnages secondaires, chacun à son moment et apporte son élément avec justesse.

dealer, VOD, film, français, viméo, Dan

Avec un sujet assez dur, nous avons été plutôt étonnés de savoir que le film serait seulement interdit aux moins de 12 ans. Bien que les scènes de violence sont très peu présentes selon nous, une particulier pourrait heurter les âmes les plus sensibles.

Dealer est un film intéressant à voir par ce qu’il propose. Avoir rencontré l’acteur et l’entendre parler de ce film comme une sorte d’hommage, de montrer ce qu’il a vécu bien qu’il s’agisse d’une mauvaise période nous a probablement permis de l’apprécier davantage, mais c’est un film que nous vous invitons tout de même à découvrir lors de sa sortie mondiale en VOD.

BANDE ANNONCE

         

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

2 commentairesLaissez un commentaire

  • Avec un peu de retard 🙂

    Bricolé avec un très petit budget, ce film est assez surprenant! Bronchinson joue, avec assez de justesse, cette descente aux enfers.

    Avec un plus gros budget, ils auraient pu en faire des choses. La scène dans la cuisine du resto est très réaliste, ça m’a bluffé 😉

Laisser un commentaire