99 Homes : Critique

Découvrez notre critique de 99 Homes avec Andrew Garfield et Michael Shannon présenté pour la première fois en France au Festival de Deauville

080708

SYNOPSIS

“Un homme, dont la maison a été saisie par la banque, se retrouve à devoir travailler avec le promoteur immobilier véreux responsable de son malheur.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Ramin Bahrani
Scénario : Ramin Bahrani et Amir Naderi
Casting : Andrew Garfield, Michael Shannon, Laura Dern, Noah Lomax, Tim Guinee

Sortie française prochaine en e-cinema

CRITIQUE

Le réalisateur indépendant acclamé par les festivals et les critiques avec Man Push Cart, Chop Chop ou encore At Any Price revient avec un nouveau drame qui a déjà été montré à Venise et bientôt au TIFF, mais surtout en France au Festival du Film Américain de Deauville en compétition officielle.

99Homes01

Loin de m’avoir transcendé comme je l’espérais, 99 Homes reste tout de même un excellent film doté d’une histoire solide, une très belle mise en scène, un duo d’acteurs impeccables et des thèmes qui résonnent.

Abordant un sujet assez difficile, le film réussit à recentrer tous ses enjeux autour du personnage de Andrew Garfield et sa famille ainsi que sa relation avec le personnage de Michael Shannon. Parlant de la crise immobilière aux États-Unis et ses conséquences sur la vie de milliers de personnes, le film ne se gêne pas pour montrer les travers d’un système qui ne profitent qu’à certaines personnes.

 

Ainsi, Rick Carver (Michael Shannon) est un agent immobilier qui ne vend plus de maisons aux particuliers, mais qui les achètent pour les revendre à des groupes ou au gouvernement. Le sujet de la crise des sub-primes des États-Unis, je dois avouer que j’avais assez peur de me retrouver devant un film assez incompréhensible rempli de magouilles et d’un vocabulaire technique.

99Homes05

Bien heureusement, le film s’avère être extrêmement bien construit et très pédagogique. S’appuyant sur le point de vue du personnage de Dennis Nash (Andrew Garfield), on suit son évolution dans un milieu qu’il ne connaît pas et nous apprenons ainsi en même temps que lui. Il faut d’ailleurs noter que même si l’évolution de son personnage est très fluide et bien faite, son dénouement se devine assez vite.

Cela ne nous empêche d’apprécier l’ascension fulgurante (ou la descente aux enfers, cela dépend du point qu’on prend) de Dennis Nash. Un personnage qui part de loin pour arriver au sommet. Et qui sur son chemin devra faire des choix qui l’affecteront lui et sa famille. Avec un Andrew Garfield très impressionnant, il faut avouer qu’il est difficile de ne pas éprouver beaucoup d’empathie pour son personnage.

99Homes03

Michael Shannon est quant à lui toujours aussi impérial. Il arrive ici à interpréter un personnage au sang-froid, prêt à tout pour réussir, qui ne fait de concessions à personne et qui devient le mentor de Nash. Un personnage qui donne froid dans le dos par certains moments grâce à la faculté de Shannon à faire peur.

99 Homes est une excellente surprise ! Doté d’un casting en béton, ce film sur la crise immobilières aux États-Unis réussit à nous tenir en haleine tout du long jusqu’à un dénouement tragique.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire