Antigang : Critique

557854

Découvrez notre critique du film d’action très fun de Benjamin Rocher avec Jean Reno et Alban Lenoir

SYNOPSIS

“Serge Buren est un flic de légende, entouré d’une bande de jeunes flics aux méthodes peu conventionnelles. Qu’importe qu’ils utilisent des battes de baseball ou « oublient » le règlement au cours d’arrestations spectaculaires, les résultats sont au rendez-vous !”
(Source : Allociné )

LE FILM

Réalisateur : Benjamin Rocher
Scénario : François Loubeyre, Tristan Schulmann
Directeur de la Photographie : Jean-François Hensgens
Casting : Jean Reno, Caterina Murino, Alban Lenoir, Stéfi Celma, Oumar Diaw

Sortie française : 19 août 2015

CRITIQUE

Remake caché de The Sweeney, Benjamin Rocher, réalisateur de Goal of the Dead en 2013 et La Horde en 2009 signe ici un un film d’action français très bien dosé amenant ce qu’il faut d’humour et de fun dans une série de scènes qu’on aimerait revoir plus souvent dans le cinéma français.

Avec une scène d’introduction rappelant Kick Ass à travers son esthétique pop, ses personnages à l’humour grinçant et un générique assez 80’s, Antigang réussi à nous captiver assez rapidement. Une captivation qui est aidée par une scène au restaurant présentant un peu plus les personnages et leurs relations.

Tournage Antigang

Antigang est certes un film d’action de primeur, mais il incorpore deux facettes bien différentes de bien des manières. La première est sûrement celle qui est le mieux maîtrisée est l’humour. Par les réactions des personnages à leur situation, des petits comiques visuels, mais bien évidemment, l’extrêmement bonne performance de Alban Lenoir qui arrive à bien jongler entre les différents niveaux de jeux.

Le film en plus de cela s’assombrit au fur et à mesure suite à un événement qui va traumatiser toute l’équipe. Un événement qui selon nous donnera un air plus sérieux au film lors de sa troisième partie, mais qui reste tout de même en très bon rapport avec ce qui avait été fait en amont.

Impossible de ne pas penser à Lethal Weapon 2 dans la trame scénaristique, mais aussi dans le ton utilisé jonglant entre action et humour à la perfection. Le film utilise d’ailleurs très bien les codes du genre à travers quelques scènes bien senties.

Mais la partie la plus importante est bien évidemment l’action ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous sommes servis ! Entre bastons en 1 contre 1, poursuite en voitures, fusillades en pleine air, scène de tension en parking, Antigang réussi vraiment bien ! Des scènes d’actions plutôt lisibles, bien réalisées et assez longues qui feront le bonheur des aficionados.

Deux petites choses concernant le film, nous avons particulièrement bien apprécié l’utilisation des lieux choisis dans le film. Fini le Paris du Patrimoine, on nous présente ici une ville moderne grâce à La Défense et le 13ème arrondissement de Paris. Et tout de suite, ça change l’aspect du film. La deuxième chose est l’utilisation des couleurs dans le film, qui à travers sa photographie à néon réussit à calquer plusieurs styles d’ambiances en fonction des scènes.

Antigang est vraiment fun, rempli de super bonnes scènes d’actions, d’humour et de très bons acteurs. Un bon gros pas en avant pour les productions françaises. On en redemande.

BANDE-ANNONCE

                     

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire