Ant-Man : Notre critique

305731

SYNOPSIS

“Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Peyton Reed
Scénario : Edgar Wright, Joe Cornish, Adam McKay et Paul Rudd
Histoire : Edgar Wright et Joe Cornish
Casting : Paul Rudd, Evangeline Lilly, Corey Stoll, Bobby Cannavale, Michael Peña, Tip « T.I. » Harris, Michael Douglas

Sortie française : 14 juillet 2015

CRITIQUE

Ant-Man aura fait un bout de chemin médiatique avant d’arriver dans les salles. Il est en développement chez Marvel depuis 2006 en collaboration avec le cinéaste Edgar Wright (trilogie Cornetto). Alors que la production du film devait commencer, Edgar Wright décide de quitter le navire Marvel (plus d’informations). Marvel embauche le réalisateur de “Yes Man” deux semaines après pour ne pas décaler sa sortie (plus d’informations) tandis que Adam McKay (l’acolytique producteur/réalisateur/scénariste de Will Ferrell) et Paul Rudd réécrivent le script.

Un an après (ça passe tellement vite), Peyton Reed et Marvel nous dévoilent enfin le nouveau super-héros du Marvel Cinematic Universe (MCU), un super-héros pas facile à vendre au grand public : Ant-Man ou “L’Homme-Fourmi” dans sa traduction littérale.

434833

Après le décevant (oserons-nous dire mauvais) Avengers 2, Marvel revient à la charge en nous proposant un divertissement bien plus léger, assez drôle et quelque peu changeant. Ant-Man s’avère donc être une plutôt bonne surprise.

Le premier avantage de Ant-Man est bien évidemment le capital sympathie de son acteur principal : Paul Rudd. Tout comme Chris Pratt dans Guardians of the Galaxy, Paul Rudd vient d’un background de comique ce qui lui confère une aura de “good-guy” que tout le monde apprécie. Inutile de dire que l’on tombe assez rapidement sous son charme en tant que malfrat qui veut se remettre dans le droit chemin. Paul Rudd devient le personnage qu’il incarne à nos yeux de la même manière que Chris Pratt est pour nous Peter Quill / Star lord.

L’histoire diffère assez de ce que nous avons pu voir chez Marvel avec une intrigue très ancrée dans le réel, un thème très humain avec la relation père-fille et celui de rédemption. Le film reste dans ces tons ce qui lui confère une jolie caractéristique : Ant-Man est peut-être le film de super-héros le moins super-héros de la franchise.

192877

Mais le film se permet tout de même d’apporter un souffle épique à travers quelques séquences histoire de rappeler au public qu’il est devant un blockbuster à 130 millions de dollars.
D’ailleurs, il est clair que la mise en scène de Ant-Man est décevante. Quand on connaît l’univers de Edgar Wright et le potentiel visuel du film, il est indéniable que Peyton Reed fait certes le travail, le film n’est pas immonde, mais que le potentiel de celui-ci n’est pas exploité et que le fantôme de Edgar Wright plane sur quelques séquences. On se retrouve ainsi devant un comique visuel inexistant, un montage très basique, et des scènes de transition petit/grand assez classique et des scènes d’actions « full CGI » assez illisible. Dommage.

La réécriture de Ant-Man a permis au film d’être beaucoup plus léger et drôle. En effet, comme chaque Marvel, la touche humour est bien présente et cette fois-ci, les répliques font souvent mouches. On notera l’interprétation de Michael Pena qui crève l’écran et nous fait rire à chaque fois en sidekick.

307806

Notre plus grosse peur était la connexion au MCU (voir notre article), mais Ant-Man nous a prouvé tort. On nous prouve ici qu’il est possible de trouver un juste milieu entre MCU et film stand-alone. Le film tient clairement tout seul (un braquage à haut risque), mais à travers quelques séquences et répliques bien trouvées, Ant-Man se retrouvent directement propulsé dans l’univers que l’on connaît sans que celui-ci soit trop envahissant.

Sans être transcendant, Ant-Man reste un divertissement plutôt sympathique : de très bons comédiens, une petite pointe d’humour, un scénario pas banal pour l’univers. Bref, un Marvel parfait pour l’été.

BANDE-ANNONCE

                     

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire