The Infinite Man : Notre critique

226240

SYNOPSIS

“Dean a prévu le week-end romantique parfait pour Lana. Mais l’arrivée inopinée de Terry, l’ex-compagnon de Lana, chamboule tout. Dès lors, une seule solution pour Dean : remonter le temps.”
(Source : PICKUP)

FILM

Réalisateur : Hugh Sullivan
Scénario : Hugh Sullivan
Casting : Josh McConville, Hannah Marshall, Alex Dimitriades

Disponible en VOD depuis le 25 juin en VOD

CRITIQUE

The Infinite Man est un film qui m’a surpris, pas forcément par ce qu’il nous montre, mais parce que ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. En regardant la synopsis et l’affiche, je m’étais faite à l’idée que ce serait une comédie-romantique dynamique et folle où tout tourne à la catastrophe.

Mon idée n’était pas si loin du résultat, mais il faut dans ce cas retirer le côté dynamique et fou. Le concept du film est fou, mais l’ambiance ne l’est pas vraiment. Elle est plutôt étrange et gênante. The Infinite Man n’est pas un film qui fait rire aux éclats, j’ai au contraire trouvé l’histoire plutôt triste pour les personnages.

212960

Il s’agit là du premier film de Hugh Sullivan. Un film qui ne pas déplu, mais qui m’a plus intéressé que vraiment plu. Hugh Sullivan utilise un rythme et une ambiance pour le moins étrange. Un rythme lent et assez monotone et une ambiance pas toujours très naturelle.

Le rythme est un peu gênant au début du film car on a envie d’arriver au point critique du retour en arrière qui nous a été vendu. De plus, commencer par une ambiance où un malaise est présent entre les personnages ne donne pas super un envie. Heureusement, ça s’améliore quand le film avance. La séquence qui se répète s’étoffe et une certaine dynamique se crée, même si le rythme de change pas. Notre curiosité est piquée et on a envie de savoir ce que Dean, joué par Josh McConville, et Lana, jouée par Hannah Marshall, vont faire et décider.

202334

Un bon point pour cette première réalisation, c’est qu’elle est originale. Il n’y a pas les clichés des comédie-romantiques comme on peut les connaître. Au contraire, Hugh Sullivan en joue à travers le personnage de Dean qui est calculateur comme personne. Si le film se déroulait selon le programme de Dean, autant dire que le temps aurait été long, très long. Mais Hugh Sullivan arrive à nous surprendre avec un scénario tordu, mais logique et réussi.

Si le film n’a pas réussi à me convaincre complètement, c’est surtout dû au traitement des personnages, en plus d’une introduction et ambiance un peu lente et pesante.
Josh McConville et Hannah Marshall sont deux acteurs que je ne connaissais pas et malheureusement je n’ai pas accroché. Davantage à cause de leurs rôles que de leurs jeux. Lana, je trouve, n’est pas assez expressive et manque un peu de ce caractère, ce qui aurait pu donner du punch au film. Il y avait de quoi s’exprimer entre un copain qui veut tout contrôler et un fou qui ne la lâche pas depuis qu’ils ont été ensemble le temps d’une semaine.

209366

Dean, lui, est plus intéressant, mais son comportement a tendance à taper un peu sur les nerfs. On a envie qu’il réagisse, qu’il arrête de suivre ses plans à chaque instant. Mais cette fois-ci, le fait de voir une évolution dans son comportement grâce à ses expériences et ses interactions qu’il a au cours du film, on s’intéresse à lui. Mais malheureusement, le changement se produit trop vers la fin et je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage.

The Infinite Man est un premier film avec de l’idée et de l’originalité, qui pour moi aurait nécessité une dynamique différente et un meilleur traitement des personnages pour être vraiment bon. Toutefois je serais intéressée de voir ce que Hugh Sullivan pourrait réaliser par la suite toute en gardant cet élément de surprise qu’il a pu nous offrir ici.


 

BANDE-ANNONCE

               

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire