Tale of Tales : Notre critique

tale of tales, il raconto dei raconti, matteo garrone, conte, excès,  fou, affiche

SYNOPSIS

“Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisation : Matteo Garrone
Scénario : Edoardo Albinati, Ugo Chiti, Matteo Garrone, Massimo Gaudioso
D’après l’oeuvre de Giambattista Basile
Casting : Salma Hayek, Vincent Cassel, Toby Jones, Shirley Henderson, Hayley Carmichael, Stacy Martin, Christian Lees, Jonah Lees, Bebe Cave …

Sortie française le 1 juillet 2015

CRITIQUE

Autant commencer par vous dire que je suis restée scotché devant ce film. Je suis loin d’avoir vu toute la filmographie de Matteo Garrone mais avec Tale of Tales, on est bien loin de Gomorra par exemple. La seule chose qui se remarque et qui permet de retrouver la patte du réalisateur, c’est qu’il n’hésite pas à montrer des images pouvant sembler être osées et crues à l’écran.

tale of tales, il raconto dei raconti, matteo garrone, conte, excès, fou, affiche

Tale of Tales me tentait énormément grâce à sa bande-annonce et ce côté fantastique très coloré et un peu fou. Mais je ne m’attendais absolument pas à quelque chose de pareil. Il s’agit d’un film complètement tiré par les cheveux qui joue dans l’excès, au point qu’on ne sait parfois pas quoi faire, entre rire et être dégoûtée. En somme, un film complètement loufoque qui m’a étonné, mais qui après un petit temps de décantage suite à la projection, m’a étrangement plu.

Ce qui m’a tout particulièrement marqué, c’est l’esthétique de Tale of Tales. Visuellement,le film est haut en couleur et joue dans l’extravagance au niveau des lieux et costumes. Cela convient complètement à l’univers de conte dont les trois histoires racontées sont tirées. Je ne pense pas que l’on puisse dire le contraire, même en ayant détesté le film.

tale of tales, il raconto dei raconti, matteo garrone, conte, excès, fou, affiche

 

Et quand on y pense, le jeu des acteurs, qui sont nombreux, ainsi que le scénario suivent la même lignée que la photographie. Mais contrairement au critère visuel, un jeu exagéré de cette manière peut être plus troublant et moins plaire. La première demie heure, je n’arrêtais pas de me demander devant quoi je m’étais retrouvée. Les acteurs et les situations auxquelles nous sommes confrontées sont bien trop improbables.
SPOILERS Manger le coeur d’une créature marine pour tomber enceinte, élever un puce géante, marier une princesse à un troll, un Roi accro au sexe qui séduit une vieille femme sans le savoir, cette dernière qui se recolle la peau pour l’avoir “lisse” … SPOILERS

Trop d’éléments, de situations, de créatures loufoques et incongrues sont dévoilés d’une traite. A moins de ne pas aimer, ce style très fantaisiste auquel je me suis personnellement habituée, on finit par s’y faire et apprécier.

tale of tales, il raconto dei raconti, matteo garrone, conte, excès, fou, affiche

L’unique bémol que j’y trouve réellement est le mélange des histoires. A part si on a lu le synopsis, on ne comprend pas trop s’il y a un lien entre les trois histoires du film. C’est seulement à certains moments, enterrements ou mariages, qu’on s’aperçoit que les personnages des différents segments se rassemblent. Une liaison plus profonde entre chaque aurait pu être appréciable car en fin de compte, on a davantage l’impression de regarder trois films remixés en un, en passant constamment d’un à l’autre, ce qui retire toute continuité. Mais après tout, peut-être que ce n’est pas réellement envisageable vis-à-vis de l’oeuvre de base ne la connaissant pas.

Pour conclure, Tales Of Tales est un film surprenant, plein de fantaisies, qui correspond tout à fait à l’univers du conte. Bien que celui-ci m’aura tout d’abord chamboulée, j’en garde un bon souvenir. Si vous aimez les univers fantastiques, de contes et que vous n’avez pas peur de l’excès, je vous le conseille. Autrement passez votre chemin.

BANDE ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire