Cartel Land : Notre critique

CartelLand-Poster

SYNOPSIS

“Mexique. Dans un petit village du Michoacán, José Mireles, un physicien qui se fait appeler El Doctor, est à la tête d’Autodefensas, un mouvement citoyen contre le Knights Templar, le plus redoutable cartel de drogue de la région qui sévit depuis plusieurs années. Parallèlement, dans la Vallée de la Cocaïne, ce canyon désertique de 84km de long dans l’Arizona, le vétéran Tim ‘Nailer’ Foley et son groupe paramilitaire Arizona Border Recon, luttent contre l’invasion de la guerre des cartels mexicains en Arizona.”
(Source : CEFF)

LE FILM

Réalisateur : Matthew Heineman
Producteur : Matthew Heineman, Tom Yellin

Sortie française en vidéo début 2016

CRITIQUE

Montré en sélection officielle au Champs-Elysées Film Festival, “Cartel Land” aborde un problème connu de tous : les cartels au Mexique. Est-ce que ce documentaire apporte un oeil nouveau au problème ?

Sans rien changer ni nous transcender, “Cartel Land” offre tout de même un documentaire très intéressant sur la situation dans laquelle se trouve le Mexique face à la guerre des cartels.

CartelLand-2

Après une introduction assez osée du côté des cartels qui expliquent la philosophie de leurs actions, le documentaire retombe dans un format beaucoup plus classique en s’intéressant à deux points de vues différents sur la chose : un mouvement citoyen mexicain et un groupe de paramilitaire américains à la frontière.

Alors que le deuxième focus du documentaire n’apporte rien de nouveau et sombre dans les clichés que l’on connaît de l’américain prêt à tout pour défendre son pays (malgré les quelques nuances apportées), la première partie est clairement intéressante. On suit donc ainsi quelques personnes du groupe d’autodéfense “Autodefensas” qui lutte contre un cartel dénommé Knights Templar.

Alors que ce groupe tente de vouloir défendre des citoyens ayant subi le courroux du cartel, on s’aperçoit qu’au final, ce groupe se transforme d’une certaine manière en la chose qu’ils combattent : ils se retrouvent à “reprendre” des zones de la région, lutter en ville, faire des fouilles forcées sur les gens, organiser des raids, etc. Au final, les actions d’un cartel, mais sans la drogue. Des scènes qui montrent la détermination de ce groupe, mais aussi la résistance des cartels avec quelques scènes assez dangereuses et très impressionnantes.

CartelLand-3

Mais comme tout, cela partait d’une bonne attention, celle de El Doctor. Un homme lambda qui en a eu marre de la situation et qui a décidé d’agir. Il faut avouer que la partie très personnelle sur son histoire et sa vie est très appréciable et permet d’ajouter une accroche émotionnelle pour le spectateur.

Mais globalement, “Cartel Land” n’arrive pas vraiment à nous accrocher et à nous scotcher et c’est bien dommage. Un documentaire qui n’est pas réellement nécessaire pour la conscience mondiale car sujet déjà extrêmement traité et médiatisé, mais qui intéressera sûrement une partie du public.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire