Daredevil : Retour sur la saison 1

361447.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

SYNOPSIS

« Aveugle depuis l’enfance, mais doté de sens incroyablement développés, Matt combat l’injustice le jour en tant qu’avocat et la nuit en surveillant les rue de Hell’s Kitchen, à New York, dans le costume du super-héros Daredevil. »
(Source : Allociné)

LA SERIE

Créateur : Drew Goddard et Steven S. Deknight
Scénario  : Drew Goddard d’après le comic book Daredevil
Réalisation : Phil Abraham et Adam Kane
Casting : Charlie Cox, Deborah Ann Woll, Vincent D’Onofrio, Elden Henson, Vondie Curtis-Hall, Ayelet Zurer, Wai Ching Ho, Scott Glenn, Toby Leonard Moore, Bob Gunton …

Début de la diffusion Netflix: 10 avril 2015

CRITIQUE

Le premier épisode pose les bases de la série: Sombre , violente, montrant « un super héros » ou plutôt un justicier, comme Batman puisqu’ils n’ont tous les deux pas de super pouvoirs à proprement parler, ils sont tout ce qu’il y’a de plus humain. Et c’est ce qui rend le personnage intéressant puisqu’il est un peu comme monsieur tout le monde avec une vie professionnelle, amoureuse… En fait, Daredevil version Netflix peut parfois faire penser à « Dark Knight » sur le côté sombre et sur son personnage tiraillé entre le bien et le mal, mais j’y reviendrais plus tard.
En tout cas la série devient de plus en plus violente au fil de la saison tout en restant le plus souvent dans le subjectif. Ce dernier laissant parfois sa place au sang qui coule, aux os brisés, sans oublier aucun détail. En bref, la série n’est pas pour les enfants. Et pour une adaptation Marvel ça fait toujours plaisir de voir qu’ils osent quand même parfois se salir les mains. Ce qui est plutôt bon signe pour l’une des prochaines adaptations, ciné celle-ci, de Deadpool où le personnage et ses actes sont quand même plutôt très sanglants!

227942

La réalisation a ses hauts et ses bas. Il y a des plans avec une belle photographie, la scène de combat sous la pluie par exemple ou encore un plan séquence qui ne saurait rappeler Old boy pendant l’épisode 2, alors que pour les scènes d’action ce n’est parfois pas très lisible et on ne comprends pas très bien ce qu’il se passe à l’écran. Mais dans l’ensemble ça reste une série visuellement très agréable à suivre. Très agréable à écouter aussi. Christopher Nolan n’aurait sans doute pas renié la bande son car elle empreinte par moment un peu de la musique des Batman « Nolanien »  mais John Paesano, compositeur de la série réussit à s’en éloigner et donne à quelques scènes de fortes émotions et une certaine puissance accrue aux combats.

Une des autres forces de la série est que le traitement des personnages et que ce soit du côté des « gentils » que du côté des « méchants ». Cela renforce un peu plus l’état d’esprit de Daredevil/Murdock, sur le bien ou mal, la frontière entre les deux et jusqu’où peut-il aller avant de passer de l’autre côté. On se retrouve avec des scènes émouvantes des deux côtés et donc pouvoir éprouver de la sympathie pour les deux camps. Les deux personnages Daredevil/Fisk sont donc assez proche dans leur façon d’être, ce qui les rend encore plus intéressants.

Capture-decran-2015-03-02-a-19

Concernant les personnages et leurs acteurs/actrices il n’y a pas grand chose à redire. Tout d’abord, le héros principal joué par Charlie Cox, il manque peut être un peu de charisme mais arrive très bien à rendre son personnage crédible, quand il est Matt Murdock et surtout quand il est Daredevil avec toute la rage qu’il y a en son personnage. A ses cotés,  Elden Henson plus cantonné dans le rôle du petit comique rondouillard et Deborah Ann Woll dont le rôle sera un peu plus important à l’histoire et qui sera plus fouillé que « Foggy ». Les deux s’en sortent très bien ainsi que Vondie Curtis-Hall dans le rôle de Ben. A noter la présence de Rosario Dawson qui apparaît peu mais bien. Par contre, personnellement, j’ai eu un petit faible pour Ayelet Zurer (40 points au scrabble) non pas pour son rôle, (respectable au demeurant) mais pour le charme qui se dégage d’elle. Une beauté indescriptible, le petit plus qui fait toute la différence… En espérant que son personnage soit plus présent pour la suite. Mais le personnage le plus intéressant à mes yeux (n’y voyez pas là un jeu de mot foireux c’est pas mon genre) reste celui de Vincent D’Onofrio qui a lui aussi ses deux facettes et fait passer beaucoup d’émotions dans son jeu et affiche une forte présence à l’écran, il est parfait pour ce rôle qui le fera peut être revenir sur le devant de la scène.

Daredevil est au final LA série Marvel que tout le monde attendait et le pari de proposer quelque chose de très sombre et violent est très réussi. Ce qui pourrait ouvrir à d’autres projets ? Bref, la saison 2 est attendue aveuglement par les fans et moi même, à moins que ça n’ait rien à voir.

BANDE-ANNONCE

               

A propos de l'auteur Voir tous les articles

TheRealGeekbusters

Passionné de Cinéma et de séries aussi parfois. Ce que j'écris n'engage que moi.

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire