La Bataille de la Montagne du Tigre : Notre critique

La bataille de la montagne du tigre, tsui hark

SYNOPSIS

“En 1946, après la capitulation japonaise, la guerre civile fait rage en Chine. Des bandits sans foi ni loi en profitent pour occuper le nord-est du pays. Hawk est le plus puissant et le plus redouté de ces barbares. Avec ses hommes, il vit dans une forteresse imprenable, lourdement armée, au sommet de la Montagne du Tigre. L’Unité 203 de l’Armée de Libération traverse cette région lorsqu’elle tombe sur des hommes de Hawk en train de piller un village. Le Capitaine 203 décide alors de rester et de combattre le chef de ses criminels.”
(Source : Metropolitan Film)

LE FILM

Réalisateur : Hark Tsui
Scénario : Jianxin Huang, Hark Tsui, Yang Li, Chi-An Lin, Wu Bing
Casting : Zhang Hanyu, Tony Leung Ka Fai, Lin Gengxin, Yu Nan

Sortie française : 17 juin 2015

CRITIQUE

Notre dernière expérience avec un film de Tsui Hark s’était avérée désastreuse, nous n’avions pas réussir à tenir une heure devant le premier “Detective Dee: Le mystère de la flamme fantôme”. Il faut donc avouer que nous sommes allés voir son nouveau film un petit peu à reculons.

La bataille de la montagne du tigre, The Taking Of Tiger Mountain, Tsui Hark

Loin d’être transcendant, Tsui Hark réussit à livrer avec “La Bataille de la Montage du Tigre” un divertissement honnête, un récit assez bien équilibré et de très belles scènes d’actions et de tensions.

Passé les huit animations des logos de productions d’entreprises chinoises qui ont financées le film (une minute trente de moins sur le film), nous entrons dans le vif du sujet… Ou pas. Tsui Hark a fait le choix bizarre d’avoir un double récit : la prise de la montagne du Tigre et un pèlerinage d’un jeune chinois en 2015. On comprend tout à fait l’idée de vouloir ancrer le récit émotionnellement dans le présent, malheureusement, ça ne marche pas. Les (quelques) scènes étant trop courtes et mal amenées, on a du mal à comprendre ce qu’elles font là.

La bataille de la montagne du tigre, The Taking Of Tiger Mountain, Tsui Hark

Passé outre ces passages un peu inutiles, le film sur la prise de la montage en lui-même est très divertissant.
Il s’agit du troisième film de Tsui Hark en 3D, il faut avouer que les premières séquences où celle-ci est utilisée font un peu peur : suivi du trajet de balles, de leurs ricochets, etc. On pense qu’on va finir avec un mal de crâne à force de sa sur-utilisation commerciale. Mais Tsui Hark se calme par la suite et la 3D ne devient pas du tout gênante ni trop présente.

Le film tourne donc autour de l’unité 203 qui se doit de prendre le contrôle de la forteresse contrôlée par Hawk. Une histoire de cartes pour contrôler la zone entoure le film et il faut avouer que le tout paraît fouilli au début, heureusement cela s’allège au fur et à mesure que le film avance. Le scénario reste assez basique, mais s’autorise à nous troubler à coups de trahisons et mensonges.

La bataille de la montagne du tigre, The Taking Of Tiger Mountain, Tsui Hark

Deux passages restent emblématiques du film : la protection du village par la troupe 203 et la prise de la montage. La première est absolument sublime et réussie car absolument bien maîtrisée : la troupe 203 est en sous nombre et doit faire preuve d’ingéniosité pour triompher. La deuxième, elle, s’avère être un peu décevante : la prise est assez facile et on s’attendait clairement à un vrai climax bien plus spectaculaire. Dommage.

Si vous êtes fans des films de Tsui Hark, vous adorerez sûrement “La Bataille de la Montage du Tigre”. Si vous êtes comme nous, vous aimerez sûrement, sans réellement être transcendés par celui-ci, mais vous ressortirez bien divertis.

BANDE-ANNONCE

En VF :

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire