The Inbetweeners 2 : Notre critique

243421

SYNOPSIS

Jay, Neil, Simon et Will se réunissent en Australie pour de nouvelles vacances entre amis.

LE FILM

Réalisateur : Damon Beesley et Iain Morris
Scénario : Damon Beesley et Iain Morris
Casting : Simon Bird, James Buckley, Blake Harrison et Joe Thomas

Sortie UK le 6 août 2014 – Sortie française inconnue

CRITIQUE

Nous avions laissé notre bande d’amis après deux ans complètement fous au lycée, un voyage à Malte des plus rocambolesque (retitré “Les Boloss” en France. Un affront pour la série et ses fans, une abomination dont nous ne reparlons plus par peur de casser nos ordinateurs par énervement). Nous avions envie d’une suite et notre appel a été répondu avec nos quatre amis qui vont se retrouver en Australie. Suite de trop ou toujours aussi drôle ?

238317

Si vous êtes fans de la série et du premier film, alors ce second opus ne vous décevra pas complètement vis-à-vis des choix narratifs que l’univers prend. Un choix d’amener un peu de drame dans la vie de nos quatre héros. Un choix qui avait commencé dès la fin de la troisième saison (avec le dernier épisode du camping sauvage), qui a été poursuivi dans le premier film (dispute entre Simon et Jay) et qui sera encore plus grand ici.

Outre cela, on retrouve toujours la patte de la série avec un humour cradingue qui ne plaira pas à tout le monde. Ça parle de sexe de manière obscène, ça montre du sexe de manière drôle, ça vomit très souvent (que ce soit sur des gens ou non), ça se retrouve dans des situations assez cocasses (on ne parlera pas de ce qui s’est passé dans le parc aquatique mais toute la séquence est à voir). Bref, c’est les Inbetweeners et c’est ça qui est si bon. Quel plaisir de retrouver Jay et ses énormes mensonges, Simon et ses problèmes existentiels, Neil qui reste Neil et Will avec sa manière de voir le monde. L’alchimie est toujours présente entre ces quatre acteurs et c’est un réel bonheur de pouvoir les retrouver.

233360

Pour ce deuxième opus, nous avons derrière la caméra les créateurs/scénaristes de la série qui s’essayent pour la première fois et ce n’est pas du tout un échec. On retrouve la réalisation de Ben Palmer qui est à l’origine de la série et du film donc aucun problème. Une réalisation qui sert les acteurs et qui les poussent à se lâcher devant la caméra.

Le gros changement avec le reste de la série et du premier film, c’est que The Inbetweeners 2 ne se moquent pas seulement de nos quatre héros, mais aussi des personnages les entourant en les développant un peu plus. Et quel plaisir de voir ces “back packers” se faire descendre par nos héros. Ces jeunes hommes et femmes pensant être “hardcore” et “roots” en voyageant partout pour pas grand chose. Le discours de Will sur la chose pourra vous faire rigoler si vous trouvez aussi ce genre de personnages ridicules.

143346

Pas besoin de vous en dire plus, si vous êtes fans de la série et du premier film, si vous avez découvert le film en France (sous son horrible nom français) et que vous avez aimé, alors ce deuxième film remplira son job sans problème. 1h40 de rires garantis, le plaisir de retrouver nos quatre héros dans des situations inattendues. On en redemande.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire