Outcast : Notre critique

outcast-srf

SYNOPSIS

Un mystérieux guerrier s’allie avec les enfants d’un Empereur Chinois décédé, pour se battre et récupérer le trône tenu par leur frère cruel.

LE FILM

Réalisateur : Nick Powell
Scénario : James Dormer
Casting : Hayden Christensen, Nicolas Cage, Liu Yifei, Ji Ke Jun Yi, Andy On

Date de sortie française inconnue

CRITIQUE

Alors que le film devait sortir en Septembre 2014 en Chine, il a été décalé à Janvier 2015 pour une raison inconnue. Premier mauvais signe ? Ensuite, nous avons au casting Hayden Christensen et Nicolas Cage, deux acteurs qui pédalent dans la semoule au niveau de leurs rôles. Deuxième mauvais signe ? Nous avons donc décidé de regarder Outcast malgré ces signes. Est-ce que Outcast vaut le coup ou non ?

Soyons honnêtes dès maintenant, Outcast n’est pas vraiment bon. Au point où nous avons lâché le film pour ne regarder que d’un seul oeil. Malgré la qualité de la production, Outcast s’avère être un récit ennuyeux avec un surplus de clichés.

outcast-5

Une des seules réelles qualités de Outcast est la plus-value de la production qui est assez impressionnante par le simple fait que le film a souvent été réalisé en décors réels dans la province du Yunnan en Chine et que nous avons droit à de très beaux paysages et scènes d’extérieures qui sont malheureusement détruites par des défauts de réalisation et de scénario.

Un scénario qui part du Moyen-Orient lors de la période des Croisades où deux croisés se rendent compte des erreurs qu’ils ont faites et décident de partir (séparément) vers l’Est à la recherche de rédemption. On se retrouve face à un Hayden Christensen qui est possédé par ses démons intérieurs et qui prend aussi beaucoup d’opium. Bizarrement, son personnage et son interprétation ne sont pas si horribles que ça et il s’avère plutôt convaincant dans son rôle… Outcast se concentre principalement sur son personnage, il tient effectivement le film en place. Donc si vous ne l’aimez pas, passez votre chemin. On ne parlera pas de Nicolas Cage qui est tout simplement ridicule. Point.

oucast

Malgré cela, le scénario s’avère être rempli de tout ce qu’on connaît déjà en terme de narration et ne se permet pas de changer un peu les codes. Donc nous avons droit à la romance entre le guerrier au coeur de pierre et la jeune femme, une relation d’un maître qui passe le flambeau à son apprenti, un méchant super méchant qui n’hésite pas à tuer tout ceux qui se trouvent dans son chemin. Et donc, un nombre de scènes ridicules avec énormément de répliques que l’on peut deviner.

Mais Outcast se révèle divertissant quand il s’agit de combats. Et là encore, cela concerne seulement la moitié du film car malheureusement, certains combats sont illisibles avec un montage qui coupe trop rapidement et qui ne nous laisse pas le temps de voir l’action et de comprendre qui frappe qui. De plus, avec l’utilisation de steady-cam, cela ne donne pas l’effet escompté de film épique mais seulement de film “cheap” (effet cheap qui est accentué par la musique). Mais dans la seconde moitié, les combats sont extrêmement bien chorégraphiés sûrement dû au fait que son réalisateur Nick Powell est connu pour son travail en tant que cascadeur.

outcast-1411699757-101

Outcast aurait pu être un film qui aurait changé la donne au niveau des productions internationales sur des sujets non-occidentaux, mais malheureusement, avec un scénario trop basique et cliché ainsi qu’une réalisation bancale et des acteurs qui ne marchent pas tout le temps, Outcast est le genre de film que l’on oubliera bien vite.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire