Friday Night Lights : Retour sur la série

friday_night_lights_2006_zpsba0a8049

SYNOPSIS

“A Dillon, une petite ville du Texas, le championnat d’état de football est pris très au sérieux. Et l’équipe du lycée semble extrêmement prometteuse…”

(Source : Allociné)

LA SERIE

Création : Peter Berg
Casting : Kyle Chandler, Connie Britton, Aimee Teegarden, Brad Leland, Taylor Kitsch, Zach Gilford …
Nombre de saisons : 5

CRITIQUE

Friday Night Lights ou plus simplement FNL est une série que j’ai commencée et qui m’a très vite happée. En voyant le synopsis, vous vous dites sûrement que ça a l’air moyen. On s’attend à une série américaine bien clichée sur le football américain ou quelque chose comme ça. Moi aussi je pensais ça avant de la regarder. Pourtant, laissez-moi vous rassurer dès maintenant, c’est bien plus que ça.

Bien sûr l’élément central de la série est le football américain, mais FNL nous montre bien plus qu’une partie de jeu de balle. Elle traite effectivement tout ce qui tourne autour de ce sport : le travail du coach de l’équipe, le financement qui se joint à ce sport, le fonctionnement du système, les joueurs et leurs vies respectives, les ouvertures que permettent le football dans le futur, etc.

friday night lights, football, série, dilllon, panthers

Si vous n’êtes pas convaincus qu’il s’agit bien plus que d’une série banale et ennuyeuse, je pense qu’il suffit uniquement de regarder le pilot. FNL commence avec un épisode fort qui nous met très vite dans l’ambiance et nous donne envie de continuer. Et bien plus qu’un pilot superbe, FNL nous offre une première saison qui va tout à fait dans cette lignée.
La série perd un peu de sa gloire au cours de la saison 2 à cause de grèves des scénaristes et d’un n scénario parfois un peu fragile (surtout une fin bâclée). Mais FNL reprend rapidement le rythme et la dynamique des 2 premières dans la troisième saison.

Plusieurs éléments font de FNL une très bonne série. Le première chose que je relèverai, c’est le traitement des personnages. Le nombre important de personnages dans Friday Night Light est un risque dans le sens où on pourrait s’attendre à ce que certains soient mis en retrait par rapport à d’autre. Pourtant, malgré un nombre assez important, chacun est introduit en temps voulu et avec une certaine finesse. Aucun personnage ne sort de nul part, très vite on retient les noms de chacun et on cerne leur personnalité. Que cela soit des joueurs de l’équipe de football, du coach ou d’autres, une proximité est établie avec tous les joueurs grâce à un aperçu de la vie plus intime de chacun.

friday night lights, football, série, dilllon, panthers

On s’attache très vite à quelques personnages comme coach et Tamy, mais aussi Matt, Tyra. Tandis que certains ont tendance à nous taper un peu sur le système (Lyla dans mon cas par exemple …). Mais heureusement ce n’est pas une série où un avis se fait dès le départ et reste tel quel, j’aurais probablement arrêté sinon.

Un second point qui m’a marqué, c’est l’intérêt qu’apporte la série. Je suis très loin d’y connaître quoi que ce soit en football américain et ce n’est pas nécessairement un sport qui m’intéresse. Mais Friday Night Lights qui se déroule dans une ville où le football est comme une religion réussi à nous y intéresser, à nous faire aimer le sport. C’est aussi intéressant de voir ce qu’il passe derrière le le match.

En fin de compte, c’est une série qui fait beaucoup appel aux sentiments ! Et même avec quelques épisodes un peu pompeux et parfois long pendant la saison 2, on est déjà tellement attaché à Dillon et à ses habitants qu’on ne veut pas les quitter ! (Mon conseil : ne pas décrocher sur celle-ci car la 3ème saison repart de plus belle).

friday night lights, football, série, dilllon, panthers

Après une troisième saison explosive, FNL prend un nouveau souffle en changeant quelques petites éléments qui peuvent en rébuter certains. Mais c’est là la qualité de la série, car même avec ces changements, elle arrive à nous replonger dans son univers.

Pour finir, sans vous spoiler, le final de la série m’a énormément touchée. Ce n’était pas forcément une fin triste, mais il faut avouer qu’après avoir passé cinq magnifiques saisons avec la ville de Dillon et ses habitants, la séparation fut très dure.

Comme vous l’aurez compris Friday Night Lights a été pour moi un coup de coeur que je me ferais un plaisir de revoir ! Je ne peux que la conseiller en espérant que vous aimerez tout autant !

BANDE ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire