American Sniper : Notre critique

570218

SYNOPSIS

L’histoire d’un tireur d’élite des SEAL en Irak, Chris Kyle.

LE FILM

Réalisateur : Clint Eastwood
Scénario : Jason Dean Hall
D’après “American Sniper : l’autobiographie du sniper le plus redoutable de l’histoire militaire américaine” de Chris Kyle
Direction artistique : Charisse Cardenas et James J. Murakami
Photographie : Tom Stern
Casting : Bradley Cooper, Sienna Miller, Jake McDorman, Luke Grimes, Kyle Gallner

Sortie française : 18 février 2015

CRITIQUE

Alors que le film est en train de cartonner aux États-Unis (200 millions de dollars récoltés en deux semaines à l’heure où nous écrivons cette critique), nous avons eu la chance de pouvoir voir le nouveau film de Clint Eastwood avec Bradley Cooper interprétant un tireur d’élite des SEAL à l’étranger. Eastwood s’attaque donc à un autre histoire après celle des Jersey Boys en 2014.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que American Sniper fait mouche et provoque un beau moment de cinéma dans ce début d’année 2015. Un récit puissant, touchant qui ,avec un Bradley Cooper en tant que tireur d’élite de l’armée américaine au sommet, fait de American Sniper un des films à voir en février.

AMERICAN SNIPER

American Sniper nous parle donc de la vie de Chris Kyle, un ancien cavalier de rodéo texan qui décide de s’enrôler dans l’armé américaine après les événements du 11 septembre 2001. Le récit se compose de trois parties distinctes et d’une longueur plus ou moins différente. La plus importante (et la plus en tension) est la partie où Chris Kyle se trouve en Irak pendant ses quatre tournées dans le pays. La seconde partie concerne la vie de Chris Kyle lorsque celui-ci revient aux Etats-Unis. Et la dernière, beaucoup plus courte, est à propos de sa vie avant l’armée.

La partie la plus importante du récit est bien évidemment la vie de Chris en tant que tireur d’élite lors de la guerre en Irak. Une partie qui semble manichéenne au premier abord (les américains sont gentils et les irakiens sont tous des terroristes), mais qui finalement, laisse apparaître un jugement moral plus fin que cela. En effet, le personnage de Bradley Cooper accomplie des actes que l’on pourrait appeler “barbares” et on sent de temps en temps la réelle hésitation des soldats dans ce qu’ils font..

AMERICAN SNIPER

Une partie qui se concentre aussi énormément sur un duel entre deux hommes et les conséquences de ce combat sur la psychologie des personnages. Un duel entre Chris Kyle et un sniper irakien. Un duel qui laissera de larges séquelles sur Chris Kyle et qui lui fera commettre des actes qu’il regretta sur le terrain, mais aussi aux Etats-Unis.

La deuxième partie du film est elle aussi très intéressante et traite de la vie de Chris Kyle lorsque celui-ci revient aux Etats-Unis. L’objectif de cette partie est de montrer les conséquences de la guerre sur les hommes (ce qui revient à un discours anti-guerre). Nous avons apprécié que ces conséquences ne soient pas directes mais qu’elles se développent au fur et à mesure que le récit avance, les rendant encore plus crédibles.

On s’aperçoit donc que la guerre laisse des séquelles sur ces hommes dont la vie est bouleversée lorsqu’ils reviennent et qu’ils doivent reprendre une vie normale : s’occuper de leurs enfants, aller au garage, faire les courses, etc. Il faut avouer que tout le récit est d’une très belle justesse dans les sujets et les thèmes qu’il aborde. Il n’en fait jamais trop, mais juste assez pour que cela soit crédible.

0696974.tiff

De la même manière, le récit et la narration est agencée d’une très bonne manière entre les trois parties du film, permettant de remettre en évidence certaines choses sur la vie de Chris Kyle au bon moment. Des flashbacks qui permettent de comprendre certaines choses par rapport aux événements présents (particulièrement l’introduction) et la vie “normale” de Kyle qui se fait rattraper par celle du militaire.

Il faut noter l’interprétation de Bradley Cooper qui est tout simplement excellente. D’une première part par le changement physique de celui-ci. On sent réellement que l’acteur a voulu pousser à bout son rôle en abordant une musculature plus que impressionnante. D’une seconde part par la justesse par laquelle il interprète Chris Kyle. Un homme qui a beaucoup de choses sur la conscience, qui doit continuer à vivre avec ses actions et qui doit cacher beaucoup de choses à sa famille. Bradley Cooper ne dénote jamais et parvient à nous bouleverser par moment. Une grande performance.

TA3A5741.DNG

Et cette performance est mise en exergue par la mise en scène de Clint Eastwood qui a 84 ans nous montre qu’il en a toujours des choses à montrer. American Sniper vous accrochera à votre siège avec des scènes à très haute tension et Clint Eastwood filme toujours aussi bien la guerre avec des scènes de guérillas urbaines impressionnantes. Et même si celui-ci joue un peu sur la fibre patriotique américaine, on oublie assez vite cet élément par rapport aux thèmes et relations humaines que le film aborde.

Comme vous avez pu le comprendre, American Sniper de Clint Eastwood est un film qui nous a énormément plu. Un récit maîtrisé et juste, une mise en scène sublime et de belles scènes de tension, un Bradley Cooper au meilleur de sa forme. Bref, American Sniper sera à voir en salles lorsqu’il sortira le 18 février en France.

BANDE-ANNONCE

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire