James Bond Spectre : Une opération rondement bien menée

B4AccYRIUAAJ3Rq

Nous avons eu droit cette semaine (jeudi 4 décembre pour être précis) à un événement un peu spécial qui fait l’objet d’un article ici car selon nous, ce fut un événement très bien maîtrisé de A à Z avec de très grosses retombées (en même temps, c’est 007) un peu partout. Oui, nous parlons bien de l’annonce d’informations concernant le prochain James Bond intitulé Spectre.

Ici, pas de vulgaire communiqué de presse envoyé aux agences presses afin de relayer l’information le plus rapidement, pas de conférence « fermée » à la Marvel pour un petit cercle. Non, Sony Pictures a décidé de faire les choses en grand et de dévoiler quelques informations concernant le prochain James Bond devant la terre entière.

Tout d’abord grâce à un teasing sur les réseaux sociaux. Si on analyse les deux réseaux principaux Facebook et Twitter, on s’aperçoit que la stratégie est différente. D’un côté pour Twitter, le compte (avec plus de 200 000 abonnés) est un compte vivant qui poste environ un tweet par jour afin d’entretenir sa communauté. De l’autre côté, le compte Facebook avait beaucoup servi lors de la promotion de Skyfall, mais depuis le 25 mars 2013 : rien.

Alors pensez-vous, lorsque les personnes gérant la page Facebook changent la photo de couverture, on se dit que quelque chose se prépare. Et en effet, quelques instants après, ce post sur la Facebook apparaît annonçant la donne :

1908468_834360126586865_3965422885151925923_n

Attention, Facebook a permis d’informer une partie du public qui n’était pas au courant (presque 5 000 likes et 600 partages pour ce post), mais maintenant, la communication virale cinéma passe essentiellement par Twitter. Premièrement, la promotion sur Twitter commença un petit jour en avance de celle sur Facebook. Ça peut ne paraître rien, mais ça permet de dire que de nos jours, pour les grosses annonces, on peut privilégier Twitter et l’utilisation plus virale de l’outil.

 

 


En analysant rapidement les chiffres qui ressortent de ces deux tweets, on s’aperçoit bien que l’interaction sociale est beaucoup plus forte. Plus de 4500 retweets et 1500 favoris sur ces deux messages ce qui permet de diffuser le message en masse, mais aussi d’annoncer l’évènement. Et il était temps car les rumeurs sur le casting commençaient à siffler et il fallait y répondre !

On nous annonce donc que le lendemain, nous pourrons regarder en direct la conférence de « presse » concernant le nouveau James Bond. Oui, en direct. C’est peut-être stupide, mais c’est extrêmement pratique car cela permet de maîtriser le flux d’information qui sort et de pouvoir le quantifier par la suite (et suite à l’annonce, Sony doit être content des résultats). Mais attention, un événement en direct est encore plus compliqué à gérer surtout si on veut bien se faire voir. Quand on annonce 12h, il ne faut pas que ce soit 12h10 car les gens s’impatienteront et commenceront à se plaindre et ça, c’est mauvais pour l’image du film.

C’est avec grande surprise qu’en se connectant au flux en direct 15 minutes avant, on s’aperçoit que l’événement a déjà commencé : un représentant est déjà en train de faire son show. Il nous explique ce qu’il va se passer, où il est (Pinewood Studio), mais en profite pour faire des petits récaps sur l’histoire de la saga James Bond.

Des vidéos extrêmement bien produites, très agréables et qui permettent de remettre en tête James Bond aux spectateurs.  Il est donc 10h55 et nous attendons impatiemment l’événement. Et juste avant que ça commence, on vient nous rappeler l’importance de SkyFall (particulièrement au box-office) à travers une vidéo récapitulative du dernier volet, là encore, toujours aussi agréable.

Il est donc 12 heure et l’événement commence à temps. Ouf, personne n’aura besoin d’envoyer des messages sur les réseaux sociaux pour se plaindre. Sam Mendes et la productrice montent sur scène et donc notre représentant disparaîtra et n’ouvrira plus sa bouche pendant la conférence (et c’est pas plus mal, on aime pas être dérangé). Sam Mendes, réalisateur de Skyfall annonce qu’il est impatient de se mettre au tournage du nouveau James Bond et qu’il est extrêmement fier de s’occuper de cette franchise.

Mais maintenant, ça suffit, on veut des annonces ! Et même pour l’annonce du titre, les choses sont extrêmement bien faites puisque celui-ci est diffusé sous forme de GIF, les lettres apparaissant un peu au fur et à mesure pour dévoiler le titre assez lentement et ainsi faire monter la pression. C’est bête, mais ça marche. La plupart des gens qui suivaient le flux devaient retenir leurs souffles.

 

Alors que le titre est révélé en direct sur le flux YouTube, les abonnés du compte Twitter peuvent suivre aussi en direct toutes les annonces sur James Bond Spectre puisque dès que l’information est dite sur YouTube, elle est disponible quasiment instantanément sur Twitter. Et l’avantage est toujours de maîtriser l’information. En effet, si vous proposez les visuels officiels (les shooting casting) quasiment en direct lors de l’événement, l’avantage est de voir ces visuels utilisés un peu partout et vous avez donc une communication beaucoup plus homogène. Je vous passe les détails des annonces (directeur photo, lieux de tournages, etc), mais il est important de noter la viralité des messages qui étaient postés. Entre 1 et 4,3K en moyenne. Voici les chiffres concernant les retweets sur les messages de l’annonce. Alors que l’annonce se finit, on s’aperçoit donc que l’évènement a été particulièrement bien orchestré grâce à la gestion des réseaux sociaux et du message à faire passer. Une conférence qui ne dura qu’une petite dizaine de minutes en tout. C’est très rapide, mais tout le monde avait les yeux rivés sur Pinewood afin de suivre qui allait être annoncé comme James Bond Girl ou comme méchant. Je n’ai pas réussi à trouver le nombre de personnes connectées en direct sur Youtube lors de l’événement, mais en tout cas, la vidéo fut déjà regardée 140 000 fois.  

 

 

Cette annonce ne fut pas faite de la même manière sur la page Facebook du film. Seulement deux posts concernent l’annonce. Un pour donner le lien du flux en direct sur YouTube et un autre post récapitulatif de l’annonce. Mais rien entre les deux. On s’aperçoit donc que l’importance de cet événement résidait dans Twitter et sa capacité à être plus « direct » et « rapide ». Encore plus étrange, quelques minutes après la conférence, le compte Twitter dévoile un poster teaser qui se partage en masse, mais qu’on ne retrouve pas du tout sur Facebook. Comme celui-ci importait peu. Étrange.  


Comme vous avez pu le comprendre, l’opération paraît assez simple mais elle a dû demander une certaine logistique. Mais le résultat est là ! L’annonce de James Bond Spectre était un bel événement, ultra bien maîtrisé avec de très bonne retombés pour Sony ! On applaudit le bon boulot !

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire