Night Call : Notre critique

332744

SYNOPSIS

“Branché sur les fréquences radios de la police, Lou parcourt Los Angeles la nuit à la recherche d’images choc qu’il vend à prix d’or aux chaînes de TV locales. La course au spectaculaire n’aura aucune limite…”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Dan Gilroy
Scénario : Dan Gilroy
Casting : Jake Gyllenhaal, Bill Paxton, Rene Russo, Ann Cusack, Riz Ahmed, Kevin Rahm

Sortie française : 26 Novembre 2014

CRITIQUE

Night Call (ou NightCrawler dans sa version anglaise) est le premier long-métrage de Dan Gilroy, il semblerait que pour la promotion du film, on ai joué sur le côté “par les producteurs de Drive” et un titre qui rappelle la chanson de Kavinsky du film éponyme. Bien joué, non ?. Avec un budget de production assez maigre de 8.5 millions de dollars qui sont déjà remboursés au box-office américain avec plus de 13 millions de revenus et de très bonnes critiques d’outre Atlantique, le film s’annonce comme immanquable, mais est-ce vraiment le cas ?

Pour tout vous dire, il est assez difficile de vous donner vraiment notre avis. Beaucoup de gens vont crier au chef d’oeuvre, mais dans notre cas, Nigh Call n’a pas laissé une aussi grosse empreinte, malgré certaines qualités.115274

 

Malheureusement, la plus grosse faiblesse de ce film est selon nous, le manque de ce petit quelque chose pour le rendre absolument jouissif et génial. Ce petit quelque chose que je ne pourrais pas vous décrire. Ce petit quelque chose qui ne m’a pas fait accrocher au film. Ce petit quelque chose que je ne peux pas vous expliquer (peut-être un blocage personnel). Et c’est bien dommage.

Le film possède indéniablement bon nombre de qualités comme la prestation de Jake Gyllenhaal, journaliste amateur prêt à tout pour pouvoir réussir dans ce monde cruel, prêt à filmer des atrocités afin de pouvoir récupérer l’information en premier.

On pourrait aussi parler de l’ambiance qui est absolument bien maîtrisée et monte crescendo, créant ainsi une angoisse énorme sur le spectateur qui veut savoir jusqu’à où est prêt à aller Lou. On pourrait parler en plus d’une réalisation impressionnante montrant Los Angeles sous une nouvelle forme. Dan Gilroy nous montre un L.A noir, rempli d’accidents certes bénins mais qui font l’argent de certains. Une belle image qui pourrait faire penser aux vautours prêts à se jeter sur leur repas.

296810

On pourrait continuer en vous disant que les scènes de poursuites de scoops sont très bien filmées et très impressionnantes, Elles permettent de ressentir tout le rush de l’émotion dont Lou est à la recherche dans ce métier pas ordinaire. Elles permettent aussi de dynamiser certaines scènes et de créer cet aspect action-movie sans vraiment l’être.

On pourrait finir en disant que Night Call ne vous laissera pas indifférent et qu’entre le personnage de Lou prêt à tout, la magnifique ambiance, le sujet traité (les médias sont prêts à tout pour des images croustillantes afin de pouvoir faire de l’audience. Preuve que la qualité journalistique n’est plus l’élément qui compte.), mais aussi sa réalisation.
Malheureusement, Night Call n’a pas réussi à capter mon attention et ce petit quelque chose (qui est bien évidemment très personnel) m’a empêché de pouvoir vraiment apprécier le film. Dommage.

BANDE-ANNONCE

            

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Un commentaireLaissez un commentaire

Laisser un commentaire