Intruders : Notre critique

intruders, ffcp

SYNOPSIS

« Sang-jin doit absolument terminer son scénario. Il a besoin de calme, et pour ce faire va s’installer en plein hiver dans le chalet de son producteur, à la montagne, dans un coin tranquille et isolé. Mais il n’est pas si seul que cela. Dans le coin rôde un type tout juste sorti de prison qu’il a croisé en chemin, et deux braconniers de la région. Sang-jin a de plus en plus de mal à écrire à mesure que d’étranges évènements se produisent et qu’un danger invisible grandit. »
(source : FFCP)

LE FILM

Réalisateur : Young-Seok Noh
Scénariste : Young-Seok Noh
Casting : Suk-ho Jun, Tae-kyung Oh

CRITIQUE

Lors du FFCP nous avons eu l’occasion de voir Intruders, second film Noh Young-seok. C’est un thriller qui me faisait plutôt envie à la lecture du synopsis. S’agit-il d’un bon film ou non ?

Autant le dire maintenant, Intruders est une déception et c’est dommage. Le film avait selon moi ce qu’il fallait pour accrocher, mais malheureusement le film manque clairement de rythme : Intruders est un film qui n’a pas de pic comme un bon thriller et reste au final assez plat.

Ceci est bien dommage, car pour le tournage de ce film Noh Young-seok a su trouver un lieu vraiment super, à la fois beau et inquiétant. Le lieu isolé intrigue, les habitants semblent louches et le malaise, l’énervement et l’inquiétude du personnage principal joué par Suk-ho Jun nous gagnent également.

intruders, thriller

Les personnages sont bien trouvés et leur jeu est crédible. Tout au long du film, on en suspecte plusieurs sans avoir d’indice réel sur les évènements auxquels est confronté Suk-ho Jun. Il y a uniquement la bande de jeunes skieurs finalement peu présente qui est un peu moins convaincante.

Malgré ces points forts dont a su se doter Intruders, on en ressort encore sur sa faim. Les courses poursuites réussissent à faire monter un peu la tention avec le silence qui règne dans les lieux enneigés. Mais la fin du film est très simple, voir trop simple et retire le suspens et la tension présente.

En fin de compte, Intruders n’est pas un mauvais film, mais il manque réellement quelque chose pour que celui soit bon. Un film à voir pour ses paysages, mais clairement pas pour le suspens et la tension qu’apporte un vrai bon thriller.

intruders, thriller

Informations données sur le film suite au Q&A avec le réalisateur :

Son premier film à petit budget, tournée en 11 jours.
Noh Young-seok était plus confiant pour Intruders. Ce n’était pas son choix initial pour le scénario de son second film, mais celui-ci est sorti finalement.
Il pensait qu’avec un budget 20 fois supérieur, le film serait plus simple à réaliser. Toutefois même avec une grosse équipe, c’était tout autant aussi compliqué.

Quelle scène était la plus difficile? Quelle scène était la plus facile ?

La difficulté majeur était de trouver le lieu pour tourner. Ce n’était pas évident à cause des scènes extérieures. Le choix du lieu a amené à des adaptations du scénario.
L’endroit est très caché et très difficile d’accès donc cela a apporté des difficultés pour l’équipe de tournage. Toutes les scènes enneigées étaient assez compliquées
La scène la plus facile est celle de fin : le tueur qui entre et monte les escaliers.

Est-il mort ? (le personnage principal)

Noh Young-seok ne sait pas non plus et préfère nous laisser imaginer.
Cette fin est voulu pour que le public l’interprète à sa façon.

Y a-t-il une raison particulière à ce que le personnage principal soit un scénariste ? De quoi parlait son scénario ?

Noh Young-seok a choisi un scénariste parce qu’il a déjà vécu lui-même une expérience similaire. Il lui arrive d’écrire ses scénarios isolé à la campagne.
Une fois, en l’occurrence, il a rencontré dans un bus une personne très insistante de l’aider et lui montrer le chemin… Il n’était pas à l’aise, et dans son hôtel il était seul sur le lieux. Cela l’avait angoissé donc au lieu de finir d’écrire la fin de son scénario commencé, il a écrit celui d’Intruders en une nuit.
Il voulait également mettre en avant la position d’un scénariste qui veut être tranquille est qui est toujours perturbé par des gens.
Le scénario aperçu dans le film est celui qu’il avait du finir : 1986.

TRAILER

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire