St Vincent : Notre critique

st vincent, affiche

SYNOPSIS

“Un garçon de 12 ans, dont les parents viennent de divorcer, reste seul toute la journée. Il se lie alors d’amitié avec son voisin, un retraité décadent, hédoniste et misanthrope dont la vie ne tourne qu’autour de l’alcool, du jeu et des prostituées.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisation : Theodore Melfi
Scénario : Theodore Melfi
Casting : Bill Murray, Melissa McCarthy, Chris O’Dowd, Scott Adsit, Naomi Watts et Jaeden Lieberher

Sortie française (SVOD) : 24 Octobre 2014

CRITIQUE

St Vincent était un film que nous attendions. Nous avons eu la surprise d’apprendre la semaine dernière que le film allait être disponible en exclusivité sur Netflix France à partir du 24 Octobre, en même temps que sa sortie dans les salles américaines.
Cela change beaucoup de choses car le film ne sortira pas en salles. Mais vous pourrez l’apprécier encore et encore légalement dans votre canapé. Mais justement, est-ce que le film nous a assez convaincu pour avoir l’espoir de le revoir ?

Globalement, oui, St Vincent s’avère être un assez bon film, malgré quelques faiblesses. Le gros point noir du film est la difficultés à se plonger dans l’histoire. Cela est sûrement dû au fait que le personnage de Bill Murray est un salaud antipathique. Mais au fur et à mesure qu’une connexion se créé entre Vincent et Oliver (le jeune garçon de 12 ans joué par l’excellent Jaeden Lieberher), on commence à apprécier les “aventures” de nos deux protagonistes.

st vincent

Au niveau du casting, il faut avouer que nous sommes très bien servis. Bill Murray est parfait dans ce rôle de vieillard antipathique et méchant envers les gens. Mais il est malgré tout impossible de ne pas tomber sous son charme. A la fois drôle et touchant, Bill Murray est définitivement un grand acteur. A côté de cela, Melissa McCarthy se retrouve dans un registre où nous n’avons pas l’habitude de la voir et cela fait du bien. Elle n’exagère pas, ne crie pas tout le temps et nous montre un côté doux et attentionné qui fait plaisir à voir.
Deux personnages beaucoup plus en retrait sont le Père Geraghty qui s’occupe de l’éducation de Oliver (et joué par le génial Chris O’Dowd) et la “dame de la nuit” Daka (joué par une Naomi Watts à l’accent russe bien prononcé). Ces personnages ne sont pas assez travaillés et s’avèrent être mis à l’écart alors qu’ils auraient pu avoir une importance bien plus prononcée.

C’est bien évidemment le duo Vincent et Oliver qui est au centre du film. D’un côté, un homme qui n’aime plus vraiment la vie et les gens, et de l’autre un enfant avec encore cette innocence et cette joie de vivre. Ils vont apprendre mutuellement l’un de l’autre afin d’en ressortir plus grand. C’est une jolie histoire d’amitié et de découverte qui se clôturera par une très belle scène finale qui pourra peut-être vous faire verser une larme.

St Vincent n’est sûrement pas le film de l’année, mais celui-ci reste une dramédie (comédie dramatique) très agréable grâce à un duo Vincent-Olivier très prenant et une histoire certes simple, mais qui amène sont lot d’émotion.

TRAILER

http://youtu.be/duZJnlpnmCQ

                  

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire