Outlander : Critique mi-saison 1

outlander, starz, 2014, tv show, série, poster, affiche

SYNOPSIS

“Les aventures de Claire, une infirmière de guerre mariée qui se retrouve accidentellement propulsée en pleine campagne écossaise de 1743. Elle se retrouve alors mêlée à des histoires de propriétés et d’espionnage qui la poussent à prendre la fuite et menacent sa vie.”
(source : Allociné)

LA SERIE

Création : Ronald D.Moore
D’après le roman de Diana Gabaldon
Scénario : Ronald D.Moore, Matthew B. Roberts
Musique : Bear McCreary
Casting : Caitriona Balfe, Sam Heughan, Graham McTavish, …

CRITIQUE

Comme nous vous l’avions déjà dit lors de notre critique du pilote que vous pouvez retrouver ici, Outlander commençait assez fort. Nous avions eu droit à une intrigue réelle et bien installée, des éléments fantastiques intéressants et une musique envoûtante.

Par la suite, au sein de notre équipe les avis se sont retrouvés un peu plus partagés. Dans un cas la série a moins séduite, tandis que dans le mien, je me suis laissée emporter par les aventures de Claire Beauchamp.
Toutefois, il faut avouer que dès le deuxième épisode, la série perd un peu de son intensité et de sa magie. Celle-ci prend plus une allure historique et on peut avoir tendance à oublier la dimension fantastique qui est au coeur de Outlander.

Outlander, série, tv show, 2014, critique, tv, review, avis, impressions, ronald d moore, starz, nouvelle série, première impression, musique, folklore, mystère

Ce qui m’a permis d’accrocher à cette histoire, c’est avant tout la réalisation et la photographie qui sont vraiment réussis et travaillés. Les décors, les personnages, l’histoire et les coutumes de la province écossaise de l’époque sont raconté avec entrain et réalisme, on découvre tout en vivant les différents entre protagonistes au coeur des Highlands avec Claire Beauchamp.

Séduite par la série sur presque tout, il faut tout de même avouer que l’on fait face à quelques moments où le rythme se ralentit : moins d’action et moins de fantastique. Bien que cela permet de mettre des éléments historiques de la bataille des Écossais contre leur roi et notamment compléter notre connaissance des coutumes de l’époque, cela peut effectivement faire décrocher. Mais sachez que ça ne dure pas ! Les 3 derniers épisodes avant la mi-saison reprennent en intensité, un rythme avec plus de tournants et bouleversements se met en place et la petite touche de fantastique qui met en scène les deux époques (1945 et 1743) et que l’on avait peut être tendance à mettre de côté revient à la charge.

Outlander 2014

L’épisode 8 est d’ailleurs un peu “brutal” selon moi. Il s’y passe des choses que je ne dévoilerai pas, mais je trouve que ça arrive d’un seul coup comme pour faire un rappel aux spectateurs sur la situation réelle de Claire Beauchamp. La réalisation perd un peu de sa finesse avec une suite d’éléments qui s’enchaînent avec une rapidité auquel le reste de la série ne nous a pas nécessairement habitué. Mais qui sait, c’est peut-être justement pour que les spectateurs pointant du nez devant la série s’y remettent attentivement.

En tout cas, de mon côté, j’attends impatiemment la suite de cette saison 1 qui malgré quelques petits bémols pas très troublants s’avère être sympathique, entraînante et pleine de surprise autant sur l’intrigue que sur l’histoire de l’Écosse.

TRAILER

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire