Le Labyrinthe : Notre critique

418353

SYNOPSIS

“ Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur. […] Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.”
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisation : Wes Ball
Scénario : Noah Oppenheim et James Dashner
D’après le roman de James Dashner
Décors : Jon Danniells
Casting : Dylan O’Brien, Aml Ameen, Will Poulter, Thomas Brodie-Sangster

Sortie française : 15 octobre 2014

CRITIQUE

Chaque studio va avoir besoin de son teen-movie. Après Hunger Games et Divergent, voici le nouveau venu : The Maze Runner (ou Le Labyrinthe en français, ce qui fait que l’on perd le côté “coureur de labyrinthe”, mais bref…). Pas vraiment fan de Hunger Games et n’ayant jamais vu (et nous n’avons pas l’envie) Divergente, il faut avouer que nous étions réticents à l’idée de voir ce film.

Il faut avouer que voir “Le Labyrinthe” n’a pas été une si grosse épreuve que ça et qu’il s’est avéré divertissant. Divertissant car ce n’est pas le genre de film à nous faire beaucoup réfléchir ou à être sublime en terme de scénario et de mise en scène, mais il remplit bien son boulot de simple divertissement.

21017558_20130704151850967

Le traitement des personnages est déjà un assez gros plus. En effet, on est pas vraiment face à des adolescents à la recherche du bonheur/amour/gniangnian, mais simplement à des gens qui essayent de s’en sortir, de ne pas mourir. La vie au sein du Labyrinthe est très bien représentée, même si on regrette que celle-ci n’ai pas été un peu plus approfondie. On aurait aimé voir la vie de tous les jours un peu plus en détails afin que le clivage avec le labyrinthe soit plus fort.
Notons aussi tout le casting qui n’est pas mal du tout, nous n’avions pas envie de mettre des claques aux protagonistes pour leurs bêtises ou dialogues.

Mais s’il y a bien une chose qui soit réussie dans le film, c’est bien toutes les scènes qui se passent dans le labyrinthe. Des effets-spéciaux impeccables, un sentiment de grandeur très bien représenté, et une mise en scène à faire peur les petits comme les plus grands sur certaines scènes de nuit (ne vous attendez pas non plus à du film d’horreur, cela reste un film pour les 15 ans). Le Labyrinthe reste un endroit avec beaucoup de mystères et ce qui est montré reste déjà très satisfaisant.

389808

Le problème principal du film est bien évidemment (enfin, non, c’était pas évident) son scénario. Trop fouilli, trop mal géré, nous n’avons pas réussi à tout comprendre (le comble pour un récit pour adolescents) et cela est sûrement dû au fait que le studio prévoit de faire une trilogie autour de ces films et ne veut pas tout dévoiler. Malheureusement, le scénario laisse de gros blancs et de grosses incohérences qui gâchent un petit peu le film.

Comme vous avez pu le comprendre, Le Labyrinthe ne sera pas le film de l’année, mais il s’avère être supérieur au teen-movie comme Hunger Games grâce à un traitement plus adulte et un casting solide. Un bon film qui remplit son boulot : vous divertir.

TRAILER

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire