Gemma Bovery : Notre critique

326431

SYNOPSIS

“Ancien bobo parisien installé dans un village normand, un boulanger passionné de Gustave Flaubert voit s’installer un couple d’Anglais dans une fermette du voisinage, aux comportements similaires au roman Madame Bovary, de Flaubert.”
(Source : Wikipédia)

LE FILM

Réalisateur : Anne Fontaine
Scénario : Anne Fontaine et Pascal Bonitzer
D’après le roman graphique de Posy Simmonds
Casting : Gemma Arterton, Jason Flemyng, Fabrice Luchini

Sortie française : 10 Septembre 2014

CRITIQUE

On connaît tous ce nom “Bovery” même sans avoir lu le livre de Madame de Bovery ce qui est malheureusement pas notre cas. Mais le film Gemma Bovery avait l’air d’être tout de même bien sympathique. Un bon film pour une après-midi tranquille.

380820

On se retrouve donc dans une Normandie très calme. Enfin, en apparence. Avec l’arrivée du couple d’anglais, la vie de Gustave change. Finie les soirées Scrabble avec sa femme, les journées à la boulangerie sans être dérangé. Gemma devient omniprésente dans sa vie et il pense à elle tout le temps.

Mais là encore, le personnage de Gustave est indirectement relié à Gemma car tous les évènements qui ont lieu ne sont pas vraiment connectés à Gustave. Il lui arrive d’en être témoin, de pouvoir en parler, mais la plupart du temps, Gustave est une sorte de personnage en omniscience avec celui de Gemma en sachant tout ce qu’elle fait de sa vie et ses sentiments.

En parlant de Gemma qui est interprétée par Gemma Arterton (quelle coïncidence), il faut avouer qu’elle est tout simplement sublime et qu’on tombe sous son charme très rapidement. Je pense sincèrement que c’est l’attrait principal du film. La regarder manger de la mie de pain pendant une heure aurait pu être aussi un très bon programme. C’est simplement un personnage rempli de charme qui nous subjugue avec son accent anglais.
Fabrice Luchini est aussi très bien dans ce rôle, mais cette critique 100% masculine se devait de parler de Gemma Arterton.

114899

On suit donc ainsi les aventures de Gemma sous l’oeil manipulateur (par moment) de Gustave et certes, il ne se passe pas grand chose, mais le film réussit quand même à nous y intéresser. Et c’est déjà plutôt pas mal.
Mais là où le film a fait mouche pour moi, c’est tout simplement le fait de faire un film regroupant différentes cultures et langues. En effet, le cinéma ne devrait pas être simplement limité aux nationalités et aux langues et ce genre de production mélangeant acteurs français et étrangers est très appréciable.

“Il ne se passe pas grand chose, mais c’est intéressant”. Voilà ce que dit Gemma en parlant du livre de Flaubert dans le film. Et c’est aussi le résumé du film. Il ne s’y passe pas grand chose, mais Gemma Arterton et Fabrice Luchini forment un très bon duo d’acteurs permettant ainsi de passer un bon moment devant Gemma Bovery.

TRAILER

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire