The Double : Notre critique

the double, 2014, france, affiche, poster, critique, film

 

SYNOPSIS

Simon James voit sa vie bousculée lorsque apparaît son double…

LE FILM

Réalisateur : Richard Ayoade
Scénario : Richard Ayoade et Avi Korine
D’après Le Double de Fiodor Dostoïevski
Direction artistique : David Crank
Photographie : Erik Wilson
Casting : Jesse Eisenberg, Mia Wasikowska, Wallace Shawn, Rade Šerbedžija

Sortie française : 13 Août 2014

CRITIQUE

Pour être honnête, nous avons vu le film il y a de cela quelques jours, mais encore maintenant, nous avons du mal à nous décider sur notre opinion de The Double. Nouveau film de l’excellent Richard Ayoade qui flirte entre comédie (acteur dans The It Crowd, scénariste et acteur sur The Watch), et le drame en tant que réalisateur (son 1er long-métrage Submarine  – que nous devons regarder), The Double change complètement de registre et nous rentrons dans l’utopie de Fiodor Dostoïevski.
Essayons de faire le tri de nos pensées.

345758.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Commençons par ce qu’il y a de plus simple à critiquer : les défauts du film.
Premièrement, il faut savoir qu’il est très compliqué de rentrer dans le film, probablement à cause de l’ambiance instaurée. En effet, le début paraît long, très long. Ceci vient peut-être du fait que nous n’arrivons à nous attacher au personnage principal Simon. Un personnage tellement froid, dans un monde glacial ne permet pas de pouvoir se lier à ses soucis et à ses problématiques !

L’histoire est quant à elle très simple à suivre, mais elle manque d’entrain, de dynamisme, c’est long, c’est plat, et il faut avouer que nous nous sommes ennuyés par certains moments. C’est comme vide de sens et cela gâche beaucoup de choses. De plus, l’interprétation très froide des différents protagonistes n’aident vraiment pas.

De plus, l’univers du film est très sombre, lent et peut paraître ennuyant. Mais dans le cas présent, si vous êtes friands des utopies britanniques de style Terry Gilliam, il faut avouer que vous allez être servi.  D’ailleurs, The Double nous a énormément fait penser à l’univers de Brazil et dernièrement The Zero Theorem de ce réalisateur. Un hasard ? Un hommage ? Une piètre copie ? Difficile de juger. Dans notre cas, il faut dire que cet univers nous a intrigué, nous avions envie d’en savoir plus sur certaines choses (son métier, l’institution qui régit la société), et le film se permet d’amener des petits détails sur cet univers, ce qui est appréciable (des émissions TV par exemple).

052492.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Comme dit plus haut dans le synopsis, c’est lors de l’apparition de son double que la vie de Simon change. C’est sûrement à partir de là que nous avons commencé à être un peu intéressés. Le double jeu de Jesse Eiseinberg est ahurissant car à travers ses deux personnages, il arrive complètement à nous faire perdre nos repères. Lui-même ne sachant pas vraiment ce qu’il se passe dans sa vie, nous avons du mal à identifier qui est Simon, qui est James. On est dans le doute total à plusieurs reprises.

De plus, avoir son double fait ressortir beaucoup de choses dans le comportement du protagoniste. Face à un personnage plus « rebelle », Simon va évoluer tout le long du film jusqu’à n’avoir plus aucuns scrupules concernant ses propres actions. On suit donc sa descente en enfer qui lui permettra peut être d’en ressortir plus fort (nous ne spoilerons rien, donc on va vous laisser le doute).

Plus que ce double jeu de l’acteur, l’élément principal du film et l’élément que nous avons trouvé tout simplement incroyable, c’est bien la réalisation et la mise en scène. Richard Ayoade crée ici un univers schizophrène : entre lumière et obscurité. Il y a une réelle dualité dans le jeu des lumières et la mise en scène du film : Simon se retrouve souvent entre lumière et obscurité, entre lumière bleu et blanche, comme si lui-même ne savait pas quoi faire ni penser. La photographie du film est tout simplement sublime et certains plans sont subjuguants de beauté ! Un délice !

Comme vous l’avez compris, The Double possède des défauts, mais aussi beaucoup de qualités par sa mise en scène. Difficile de vous donner un avis définitif, mais The Double a l’avantage de nous avoir intrigué et fait voyager dans ce monde plus qu’étrange.

TRAILER

POSTER ALTERNATIF

Mars Distribution a proposé pour la promotion du film un poster alternatif que nous avons particulièrement apprécié.

478338.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire