Ping Pong Summer : Notre critique

355900.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

SYNOPSIS

« Été 1985. Radford Miracle et sa famille posent leurs valises à Ocean City, Maryland pour les grandes vacances. Jeune adolescent solitaire mais sympathique, Rad est obsédé par le ping-pong, le hip-hop… et Stacy Summers, la fille populaire sur laquelle il a flashé dès son arrivée. »
(Source : Allociné)

LE FILM

Réalisateur : Michael Tully
Scénario : Michael Tully
Musique : Michael Montes
Casting : Marcello Conte, Myles Massey, Susan Sarandon , Lea Thompson, Amy Sedaris , John Hannah , Emmi Shockley, Joseph McCaughtry, Robert Longstreet, Judah Friedlander

Sortie française : 16 Juillet 2014

CRITIQUE

Rien qu’au titre, vous pouvez déjà savoir que c’est un film pour l’été. On se retrouve donc plonger dans l’Amérique des années 80 à travers les yeux de Radford Miracle (qui gagnera son surnom de Radical Miracle à la fin du film). Sa famille est l’archétype des Etats-Unis : une soeur adolescente qui n’aime rien, un père et une mère qui essaient de se débrouiller pour offrir un tout petit peu de bonheur à leurs enfants le temps d’un été. On remarquera d’ailleurs que le réalisateur Michael Tully a choisi Lea Thompson au casting (que vous reconnaîtrez de Retour Vers le Futur) tout simplement parce qu’il avait le béguin pour elle plus jeune.

138051.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

On suit donc les aventures de Rad Miracle et de son ami Teddy. Premier gros problème du film : l’interprétation des jeunes acteurs. Encore, nous avons trouvé le jeu de Marcello Conte pour Rad plutôt sympa et tendant un peu vers l’exagération des mimiques, des réactions. Mais par contre, pour Myles Massey qui interprète Teddy, là, nous devons avouer que c’est une catastrophe complète et chacune de ses répliques nous a crispée tellement c’était mal joué.

Mais tout cela est bien évidemment rattrapé par la palette de rôles secondaires qui sont tous excellents (particulièrement les adultes), mais aussi par l’ambiance et l’énergie qu’arrive à insuffler Michael Tully dans ce film. Si vous êtes un tant soit peu fan des années 80, ce film vous plaira complètement. On est vraiment transporté dans cet univers flashy, de mauvais goût, mais qui respire la fraîcheur et la vitalité. Ce côté « space pants », jogging et boule à facettes nous a énormément plu. Il y a matière à critiquer quand on regarde le film, mais on ne peut pas dire que ces années sont mal retranscrites en tout cas.

127426.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Si il y a bien une chose où le film nous a rendu complètement fou, c’est bien par sa musique. Difficile de vous décrire ça, mais nous devons avouer que la bande originale est complètement géniale ! C’est vraiment un élément important du film ces sonorités des années 80, du synthé, du beatbox, du hip-hop, etc. Si vous êtes amateur du genre, vous allez être satisfaits.

Dans Ping Pong Summer,  on sent vraiment que Michael Tully a voulu faire un hommage à son enfance, mais d’une certaine manière, le film devient transgénérationnelle car nous avons tous vécu ce genre d’été chez nos grand-parents ou avec notre famille : la plage, les amis, les amours, etc. Malheureusement, le montage du film est rempli de défauts avec beaucoup de plans souvent très clichés (des fondus, des plans fixes avec des citations des personnages), ce qui rend un peu le film « cheap » par certains moments. Et c’est bien dommage car avec un montage un peu plus dynamique, le film aurait vraiment été réussi.

Ping Pong Summer est un film classique, mais efficace. Une belle plongée dans les années 80 et l’excellente musique font que ce film est tout à fait appréciable et nous avons passé un très bon moment.

TRAILER

 

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire