The Last Ship : Le « plaisir coupable » de l’été

the-last-ship-100884

SYNOPSIS

« Après avoir passé plusieurs mois en Arctique pour une mission top secrète, l’équipage de l’USS Nathan James, un destroyer de la NAVY, découvre avec horreur qu’une épidémie a décimé une majeure partie de la population terrestre. »
(Source : Allociné)

LA SERIE

Créateurs : Hank Steinberg et Steve Kane
Basé sur The Last Ship de William Brinkley
Producteur exécutif : Mich-ael Bay (oui, il faut le citer, ça explique beaucoup de choses)
Casting : Eric Dane, Rhona Mitra, Adam Baldwin, Tracy Middendorf, Jocko Sims, Charles Parnell, Christina Elmore, Michaela McManus
Diffusion US : TNT

LE PLAISIR COUPABLE DE L’ETE

vlcsnap-2014-06-29-22h26m05s101). Le bateau et l’armée

Nous avons droit ici à un nombre incalculable de clichés sur l’armée et la vie des NAVY sur leur bateau. Soyons honnête, le développement des protagonnistes secondaires est quasi-inexistant, mais on est pas là pour voir ça. On regarde parce qu’on veut de la castagne.

vlcsnap-2014-06-29-22h25m18s492). Des explosions

Signature de Micheal Bay, je m’attendais à avoir beaucoup d’explosions. Et je n’ai été qu’à moitié déçu. On doit attendre une dizaine de minutes dans le pilot pour avoir droit aux premières exposions. Mais celles-ci valent le coup, parce que les explosions, c’est cool.
La deuxième moitié du pilot est certes plus calme, mais on espère en avoir plus.

vlcsnap-2014-06-29-22h25m03s1083). Du budget

Ils ne font pas les choses à moitié et tant mieux ! Ici, pas de fonds verts pas très beau, des FX un peu cheap. On a droit à du spectaculaire et ça fait plaisir. Petit plaisir lors de la course poursuite plus haut qui est impressionnante pour une série.

 

vlcsnap-2014-06-29-22h26m31s154). Une intrigue basique, mais efficace

Ils partent en mission secrète et découvre quatre mois après que quasiment tout le monde est mort. Si c’est pas génial, ça ? Alors oui, on essaie pas d’explorer les sentiments des personnages vis-à-vis de ça, ils en ont même quasiment rien à foutre. Ici, on est là pour sauver le monde et tuer des méchants, OK ?

 

vlcsnap-2014-06-29-22h26m39s945). Le vocabulaire

Grâce à The Last Ship, nous avons droit à notre lot de vocabulaire de marin qu’on ne comprend pas, des écrans d’ordis sans queue ni tête. Des classiques du genre ! Et qu’est-ce que c’est bien. On se demande même s’ils comprennent ce qu’ils font.

 

vlcsnap-2014-06-29-22h24m28s1736). La scientifique

Comme ils ne pouvaient pas caster une jeune blonde de 20 ans à la grosse poitrine (vous comprenez, ça décrédibilise), ils ont décidé de choisir une MILF qui passe la moitié du temps en débardeur et qui sue. Loin d’être crédible, c’est la personne qui peut faire basculer l’intrigue et le futur de l’humanité. Oui, rien que ça.

 

vlcsnap-2014-06-29-22h27m04s997). Le discours

J’espérai secrètement tout le long du pilot un joli discours à l’américaine. J’ai cru au milieu qu’on allait avoir droit à celui-ci et rien ! Quelle déception. Mais au final, ils nous gâtent avec un vrai discours, comme on les aimes ! « Nous sommes le dernier espoir, j’ai confiance en vous, blablabla »
Un bonheur !

 

vlcsnap-2014-06-29-22h27m39s1568). Des méchants

Même lorsque l’humanité va mal et que des gens meurent, on oublie pas la vieille querelle entre les Etats-Unis et ses ennemis. Et devinez qui sait. Les chinois ? Non, trop facile. On revient au classique du genre : Les Russes.
Youpi !

 

vlcsnap-2014-06-29-22h28m04s1749). Adam Baldwin

On l’avait moins vu depuis la fin de l’excellent Chuck. Alors même si ce n’est pas son meilleur rôle, c’est toujours un plaisir de voir cet acteur.

10). Tous les points précédents

The Last Ship devient donc le plaisir coupable de ce mois d’été : des explosions, des méchants, un virus. Le cocktail parfait pour reposer son cerveau pendant 40 minutes lors de sa dure semaine.

 

 

 

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire