Godzilla

godzilla, poster

Nous n’avions pas posté depuis un certain temps et nous sommes ravis de vous retrouver sur Cinécomca pour une nouvelle chronique sur le nouveau film : Godzilla.
Qu’est-ce qui change cette fois-ci ? Vous allez pouvoir lire notre critique sous forme de conversations entre les deux rédacteurs. En espérant que ça vous plaise.

La conversation entre nos deux rédacteurs

Florent :
Bon, on va pas y aller par quatre chemins, tu en as pensé quoi de ce nouveau Godzilla ?

Madeline :
Je m’attendais à beaucoup, peut-être un peu trop. Du coup, j’ai été plutôt déçue dans l’ensemble. La 3D pas superbe n’a pas arrangé les choses non plus.

Oui, je pense qu’on doit en parler de ça. Il semblerait qu’au MK2, la 3D est définitivement dégueulasse. On a eu l’impression de voir tout le film comme s’il avait été tourné à 2h du matin. Je trouve ça dommage parce que c’est vrai que ça gâche un peu le film d’avoir tout très assombri. Il me semble même que tu as eu un problème avec tes lunettes ? 😀

Insupportable, les lunettes m’ont fait trop mal. Du coup, j’ai un peu zappé des passages du film pour essayer d’arranger les choses. Mais bon, pour parler de Godzilla plutôt que de la 3D, je l’ai pas trouvé très “punchy”. Il était même un peu lent de temps en temps.

En même temps, on s’attendait un peu à un Pacific Rim like, non ? Enfin, on l’a re-regardé y a quelques jours et faut dire qu’il envoie du pâté. Alors, c’est sûr qu’avec Godzilla, on s’attendait un peu à la même chose.
Mais on peut pas dire que ce soit pas un beau spectacle, non ?

C’est sûr que vu que y a des monstres, on s’attend à de l’action, des combats un peu bourrins comme dans Pacific Rim. Mais là, c’est loupé.
Godzilla est même pas au centre de l’histoire. Un histoire surtout basée sur les sentiments et la découverte d’ailleurs.

C’est peut-être là que réside la force (ou la faiblesse dans notre cas) du film, c’est qu’il ne se concentre pas sur Godzilla, c’est une force de la nature qui vient naturellement et graduellement dans le film.
C’est d’ailleurs ce que j’ai beaucoup aimé. Le fait que Godzilla arrive tout doucement, qu’on le sente arriver et que quand il est là : WAOUH. Il faut avouer, il est plutôt classe.

C’est clair que si quelque chose est pas raté, c’est Godzilla. Mais même si il est bien introduit, sa présence est minime au final. Du coup, il perd un peu de son importance par rapport aux MUTOS (les méchants).

Parlons-en de ces Kaijus (ou MUTOS), je sais pas toi, mais j’ai trouvé qu’ils étaient beaucoup moins classe que Godzilla ? On a d’un côté un monstre très bien travaillé, des écailles, un truc rigoureux. Et de l’autre, des MUTOS qui sont plats, qui ne donnent pas une impression de vie.

Au début ça m’avait pas marqué. Mais oui, même s’ils sont immenses, les MUTOS sont un peu ridicule à coté de Godzilla. Leur esthétique fait beaucoup plus bâclée, moins détaillée. En plus, ils sont censé représenter un énorme danger dans le film, pourtant j’ai pas forcément trouvé qu’ils soient si menaçants…

Je trouve que tu exagères, là. Certes, ils ont l’air moins travaillé, mais ils sont quand même bien flippants. Je vais pas spoiler mais y a des scènes où tu es pas au top devant eux.

Ils auraient pu l’être plus. J’ai peut-être loupé ces scènes.

A cause de tes lunettes ? ^^

Eh oui, le problème des lunettes. Parce que c’est pas une blague, y a vraiment des scènes que je n’ai pas suivies à cause de ça…

Promis, on ira le revoir en 2D. Bon, puisqu’on a définit que Godzilla était pas le centre du film, ça nous laisse plusieurs solutions : les personnages ou l’histoire. Un avis là-dessus ?

On peut commencer par les personnages. Je pense pas être la seule à avoir été étonnée que certains acteurs soient aussi peu présents dans le film (pas de spoiler). Pour Juliette Binoche, on s’y attendait avec la bande-annonce, mais bon… Des grands noms pour très peu de choses.

Il est là le problème. J’ai l’impression que Gareth Edwards, le réalisateur, a voulu se concentrer sur les personnages, les réactions, leurs relations, … Mais je sais pas, c’est vrai que ça passe moyen. Aaron Taylor-Johnsson est comment dire… inexpressif. Il lui arrive quand même pas mal de merde, mais toujours la même tête pendant 2h.
Je continuerai pas sur les autres membres du casting, mais ça fait peur.

Encore quelque chose qui met pas le film à son avantage… On demande pas nécessairement des acteurs connus, mais un bon jeu d’acteur pour un film attendu comme celui-ci aurait été le top du top.

Après, pour ce qui est de l’histoire selon moi, il y a du bon et du mauvais. L’introduction du film était vraiment bien, cela nous met dans un contexte réel de ce qui arrive dans le film. Par exemple, l’explication des catastrophes déjà survenues sans toutefois dévoiler la totalité des phénomènes nous embarque bien dans l’intrigue.

En plus du générique qui est vraiment sympa, je dois dire que je trouve l’intrigue et le scénario plutôt bien dans l’ensemble. Ca monte en puissance graduellement, on se balade de villes en villes pour suivre les MUTOS et Godzilla. Ca a du sens et c’est logique.
Mais ce qui m’a énormément dérangé dans ce scénario, c’est bien les ficelles qui sont bien trop grosses.

Je suis pas du genre à remarquer ce genre de choses, sauf si elles sont trop grosses. On apprend que les MUTOS mangent du nucléaire, mais ils en laissent un peu dans certaines parties de l’histoire et dans d’autres, ils mangent tout. C’est bizarrement dit mais je veux pas spoiler donc peut-être que les gens comprendront une fois que c’est vu.

J’ai pas fait de focus là-dessus, mais maintenant que tu le dis, c’est vrai qu’on remarque des incohérences…
Enfin bon dans l’ensemble, c’est décevant. Avec un scénario pareil et sujet pareil, c’est bien dommage qu’on ai pas eu quelque chose de grandiose.

En même temps, est-ce que c’était vraiment l’idée du film ? Quand tu vois la liberté créative que Legendary donne à Gareth Edwards, je pense qu’il aurait pu faire un truc grandiose s’il avait voulu. Je pense simplement qu’il a essayé de ré-actualiser ce mythe au 21ème siècle.
Du coup, un mot de conclusion ?

Pour ceux qui nous lisent, allez le voir en 2D. Mais à part ça, même si on a pas été convaincus, je pense qu’il faut le voir, tout n’est pas à jeter. Godzilla a ses qualités et ses défauts.

Synopsis (Wikipédia) :

« Le physicien nucléaire Joseph Brody enquête sur de mystérieux phénomènes qui ont lieu au Japon, quinze ans après un incident qui a irradié la région de Tokyo et déchiré sa propre famille. Refusant de s’en tenir à la version officielle qui évoque un tremblement de terre, le scientifique revient sur les lieux du drame accompagné par son fils Ford, soldat dans la Navy1. Ils découvrent que les incidents ne sont pas liés à une catastrophe naturelle, mais à des monstres réveillés par des essais nucléaires dans le Pacifique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale »

Sur le film

Réalisation : Gareth Edwards
Scénario : Max Borenstein et Dave Callaham, d’après une histoire de David S. Goyer
Musique : Alexandre Desplat
Budget : 160 000 000 $
Production : Legendary Pictures et Warner Bros. Pictures

Trailer

 

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

3 commentairesLaissez un commentaire

Laisser un commentaire