The Monuments Men

THE MONUMENTS MEN vert

Synopsis :

“En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes.
Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…”
(source: Allociné)

Critique :

Commençons d’abord par dire que pour ce film, en France, il y a eu un décalage énorme entre la promotion du film et la réalité de celui-ci. On était en attente d’action et de guerre alors que The Monuments Men est en réalité davantage orienté sur la quête de recherche de l’art, la culture et l’identité dérobée et volée pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Rien que sur l’affiche, les différences se sentent. La couleur prédominante de l’affiche aux US est jaune/orange, couleur de vie, de joie, mais aussi de cupidité (rapport aux oeuvres volées). Tandis que l’affiche française, elle, est de couleur rouge : couleur du sang, de la mort, … Quelque chose de beaucoup plus dramatique donc.

Mis à part ce contraste, il s’agit selon nous d’un bon film.
Bien que l’équipe des Monuments Men est dispersée pendant le film, lors des passages d’un groupe à un autre, on ne s’y perd pas. L’intrigue s’y retrouve toujours grâce à une création de liens. Le seul désavantage que l’on peut trouver c’est la difficulté à suivre leurs déplacements, on se demande régulièrement « Ils sont dans quelle ville maintenant ? ». On arrive plus vraiment à se situer et c’est bien dommage.

Ensuite ce qui nous a fait apprécier le film sont les quelques instants d’humour. Ceux-ci retirent le côté néfaste que pourrait donner le contexte de fin de guerre. Mais justement l’humour peu aussi gêner, on n’a pas l’habitude de voir des périodes de guerre traitées de façon aussi légère. De plus il s’agit dans le cas présent d’une histoire vraie, et pour le coup, le film est tellement surjoué qu’on l’oublie.

L’humour va jusque dans les clichés. En tant que français, on remarque bien évidemment ceux faits sur la France : la nourriture, la femme française, le petit village paisible français, la classe et le charme parisien … Pour jouer Claire, on aurait peut-être préféré une française, à travers Kate Blanchet l’image de la femme française est beaucoup trop exagérée.

Une critique qu’on peut faire concerne des plans longs, cela rend le film parfois un peu lent. Clooney a tendance à faire durer certains de ses plans bien trop longtemps (ex : maquette du musée). L’idée du plan est souvent bon, la réalisation de celui-ci aussi, mais malheureusement, le fait de tirer le plan dans la longueur fait que celui-ci devient nul. C’est dommage, certains plans avaient un vrai souffle créatif mais ils sont gâchés par la longueur.

Pour finir, The Monuments Men se laisse bien regarder, on apprécie le moment. Sans vous attendre à un chef d’œuvre, n’hésitez pas à aller le voir au cinéma.

Réalisateur : George Clooney
Scénario : George Clooney et Grant Heslov, d’après le livre Monuments Men de Robert M. Edsel
Casting :Matt Damon, George Clooney, Cate Blanchett, John Goodman, Bill Murray, Jean Dujardin, …

[youtube id= »kQYLRIcwl0g »]

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire