States of Grace

states of grace, brie larson

Synopsis :

“Grace, la vingtaine, est surveillante dans un foyer d’accueil pour adolescents en difficulté : le Short Term 12. Tourmentée par un sombre passé, elle n’en reste pas moins passionnée par son travail et s’occupe des jeunes pensionnaires avec le plus grand soin.”
(Source Vodkaster)

Critique :

Dans States Of Grace, nous suivons Grace à travers son quotidien dans ce foyer d’accueil. Tout le film se passe du point de vue de Grace, et jamais d’un autre personnage. Mais cela n’empêche pas de très bons seconds rôles.
On se retrouve face à deux palettes : une palette d’évènements plus ou moins importants, et une palette de personnes, toutes plus ou moins bien traitées.

Ce que nous avons apprécié sur la façon dont est traitée Grace dans le film, c’est qu’on ne connaît pas tout d’elle dès le départ. On apprend linéairement tous les problèmes qu’elle a pu rencontrer plus jeune, et les répercussions sur sa vie de tous les jours. La psychologie du personnage est vraiment bien travaillée, on ne tombe jamais dans le mélodrame facile. Grace a deux personnalités dans ce film : celle qu’elle fait paraître, et celle qu’elle cache. Cette dernière n’apparaît qu’en dehors du centre, jamais devant les enfants.

Jayden (jouée par Kaitlyn Dever, vue dans Justified) est l’adolescente qui vient troubler le récit, qui vient l’animer. On s’aperçoit que des gens ayant l’air tout à fait normal ont en fait énormément de blessures cachées et peuvent péter un plomb à tout moment. On relèvera le parallèle entre l’histoire de Jayden et de Grace. Celui-ci permet de comprendre et de voir les répercussions des actes qu’elles ont vécus pendant leurs jeunesses sur leurs avenirs et leurs personnalités.

Nous avons particulièrement aimé la manière dont on joue avec nos émotions. Dans States of Grace, le réalisateur/scénariste arrive parfaitement à créer des moments de tension intense, et les adoucir par de l’humour.
Il arrive parfaitement à nous faire passer du sourire aux larmes en un claquement de doigt. D’une certaine manière, on se retrouve dans ce que les personnages vivent par le simple fait que les émotions ne sont pas noires ou blanches, mais toujours entre les deux.

States of Grace est un très bon film de style indé US et la leçon à retenir est que l’on apprécie toujours la vie d’une certaine manière, malgré les mauvais moments.

Derrière le film :

IMG_20140327_212237

Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer Destin Cretton (le réalisateur/scénariste) ainsi que Brie Larson (Grace dans le film) après le film afin qu’ils nous parlent de States of Grace.

States of Grace est à l’origine le fruit du travail de Destin Cretton pour finir sa thèse de cinéma à l’université de San Francisco. Il faut savoir qu’au départ, il s’agissait d’un court-métrage. C’est grâce à l’enthousiasme des gens et la bonne réception de celui-ci qu’a été discuté l’idée de faire un long-métrage.
Pour ce film, Destin Cretton s’est inspiré de sa propre expérience. En effet, il a eu la chance de pouvoir travailler pendant un an dans un foyer tel que celui de Short Term 12. Le personnage que pourrait représenter Destin Cretton dans le film est donc bien Nate, le nouvel employé du centre.

Pour se préparer pour le film, Brie Larson a été quelques semaines suivre les employés d’un foyer afin de vraiment comprendre la psychologie et de ressentir l’expérience que cela pouvait être. Elle a par la suite fait de nombreuses recherches sur Internet : écouter des interviews, lire des articles, …
Pour elle, ce type de rôle est très éprouvant car on doit passer d’une émotion à une autre très rapidement. Ce fut donc un exercice très difficile, mais il lui aura permis de s’inspirer des jeunes acteurs. En effet, les jeunes de States of Grace ne sont pas entrés de la même façon dans leurs rôles que Brie Larson aurait pu le faire. Ils jouent leurs scènes et passent à autre chose très facilement après le tournage. Brie s’est donc inspirée d’eux pour pouvoir jouer Grace et ne pas se perdre dans ses émotions.

Enfin, pour que les relations entre les personnages soient vraiment authentiques. Les jeunes du film et Brie Larson ont pendant un jour, fait de l’improvisation pour pouvoir appréhender leurs personnages et savoir quels types de réactions ils devaient avoir, etc.
A partir de là, Brie Larson a tenu des fiches pour chaque personnages afin de savoir comment il fallait parler, s’ill fallait les regarder dans les yeux, … Un travail méthodique, mais qui porte ses fruits à l’écran.

Une très bonne rencontre qui a permis d’en savoir plus sur ce film que nous conseillons.

Réalisateur : Destin Cretton
Scénariste : Destin Cretton
Casting : Brie Larson, John Gallagher Jr., Kaitlyn Dever, Rami Malek, Keith Stanfield, Kevin Hernandez, Stephanie Beatriz
Sortie en France : 23 Avril 2014

[youtube id= »Qt5QX5F4I6k »]

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Cinécomca

L'équipe fondatrice du site, composée de Florent et Madeline. On écrit de temps en temps à deux mains, ou à quatre. On vous propose notre vision des choses !

Laisser un commentaire